L'adieu aux écrans plasma

23/05/12 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Trends-Tendances

Les constructeurs d'écrans plats subissent la désaffection des clients pour la technologie plasma. Panasonic est fortement touché.

L'adieu aux écrans plasma

Le fabricant d'appareils électroniques Panasonic a subi en 2011 la plus importante déconvenue de son histoire. La firme japonaise vient d'annoncer des pertes record approchant les 10 milliards de dollars ! Le tsunami au large du Japon et les inondations en Thaïlande ont bien entendu impacté l'entreprise, comme d'autres géants du secteur électronique. Mais sa division "téléviseurs" est aussi touchée par une vague de fond : le désintérêt de plus en plus marqué des consommateurs pour la technologie plasma.

Les écrans plasma ont certains avantages concurrentiels sur le LCD, notamment au niveau du rendu des couleurs. Mais surtout le plasma permettait de construire des écrans plus grands. Un avantage rendu obsolète par les progrès du LCD, qui s'affichent aussi désormais en version extra-large. Longtemps présentés comme concurrents des écrans LCD, les téléviseurs plasma sont désormais boudés par les clients. Impact immédiat sur Panasonic, qui misait gros sur cette technologie : les ventes de TV plasma en 2011 ont atteint à peine 59 % des attentes de la firme. Les ventes représentaient 6 milliards de dollars en 2010. Elles se sont tassées à 3,5 milliards en 2011. Panasonic, qui a récupéré une partie de la technologie plasma abandonnée par Pioneer en 2009, s'est clairement fourvoyé en continuant d'investir dans ce type d'écrans plats. L'entreprise mettra probablement le paquet dans les écrans LCD, qu'elle produit également.

Des pertes aussi chez Philips

Panasonic n'est pas la seule firme à connaître des difficultés sur le marché des téléviseurs. Depuis plus d'un an, les pertes s'accumulent dans la division "téléviseurs" de Philips (73 millions d'euros de pertes au premier trimestre 2012). Au point que l'entreprise néerlandaise a décidé de s'associer au fabricant chinois TPV Technology pour enrayer cette chute. Philips a déplacé l'intégralité de son activité téléviseurs largement déficitaire dans une spin-off dont l'entreprise détiendra 30 %.

Le problème est que le marché du téléviseur de salon atteint aujourd'hui un plafond. La demande mondiale stagne. D'après le cabinet spécialisé NPD Display Search, les ventes de téléviseurs à écran plat vendus se stabiliseront en 2012 aux alentours de 250 millions d'unités, comme en 2010 et 2011. En Europe de l'Ouest, la demande diminuera même de 11 % cette année. Les téléviseurs plasma sont les plus impactés. Ils ne représenteront plus que 5,3 % du marché mondial en 2012. Avec 13,1 millions de ventes en 2012, la dégringolade atteint 24 % sur un an.

Gilles Quoistiaux

En savoir plus sur:

Nos partenaires