Ford Genk : Maintenir un tissu industriel en élargissant le mandat du conseil d'entreprise

24/10/12 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Trends-Tendances

(Belga) Rudi Kennes, ancien délégué syndical d'Opel Anvers, se demande sur Twitter quand des leçons seront tirées de drames sociaux tels que celui de Ford Genk, et quand le mandat du conseil d'entreprise sera renforcé.

Ford Genk : Maintenir un tissu industriel en élargissant le mandat du conseil d'entreprise

Rudi Kennes prend ainsi l'exemple de l'Allemagne, où les entreprises sont obligées d'avoir une vision de la gestion à cinq ans, et où les employeurs ne peuvent refuser de répondre à une demande d'information des syndicats lors d'un conseil d'administration. L'ancien délégué syndical plaide donc pour que ce système soit également mis en place en Belgique. "Un tel mandat élargi est nécessaire afin de maintenir notre tissu industriel." "Les employeurs belges sont manifestement réticents, car les syndicats seraient alors encore plus puissants", relève Rudi Kennes. "Avec un mandat étendu, une solution aurait peut-être pu être trouvée aux fermetures d'Opel Anvers et de Ford Genk." En Belgique, les employeurs ne sont pas tenus de répondre aux demandes d'informations des syndicats. (PVO)

Nos partenaires