Wall Street, lestée par Caterpillar et les taux, chute à la clôture

24/04/18 à 23:25 - Mise à jour à 23:27

Source: Belga

(Belga) Wall Street a nettement reculé mardi, affectée par la chute du cours de Caterpillar malgré des résultats meilleurs que prévu et par le passage du seuil symbolique de 3% sur le taux de rendement de la dette américaine à dix ans.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 1,74% à 24.024,13 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 1,70% à 7.007,35 points. L'indice élargi S&P 500 a abandonné 1,34%, à 2.634,56 points. Les trois principaux indices de Wall Street ont connu leur plus mauvaise séance depuis le 6 avril. Caterpillar, qui a ouvert en forte hausse grâce à des résultats meilleurs que prévu, a finalement chuté de 6,84%. Ses résultats ont été "fantastiques" d'après Nate Thooft de Manulife AM mais le groupe, membre éminent du Dow Jones, a jeté un froid en mettant en garde contre une hausse inattendue des prix de l'acier et en indiquant que les résultats du premier trimestre seraient les meilleurs de l'année. Cela suggère que "les trimestres suivants seront forcément moins bons" a observé M. Thooft. D'autres multinationales américaines ont souffert après l'annonce de leurs résultats, à l'instar de 3M (-6,83%), United Technologies (-1,10%), Coca-Cola (-2,07%), Lockheed Martin (-6,17%) et d'Alphabet (-4,77%), maison-mère de Google. Rescapé de cette chute généralisée des grands noms de Wall Street après leurs résultats, Verizon a gagné 2,08%, aidé par les abonnements pour objets connectés. Les indices ont dans le même temps été lestés par une nouvelle tension sur le taux de la dette américaine à dix ans, un chiffre important car il influence le coût des crédits accordés aux entreprises, aux particuliers et aux municipalités. Le "10 ans" américain a ainsi franchi la barre symbolique de 3% en début de séance même s'il s'est un peu replié ensuite pour évoluer à 2,992% vers 20H15 GMT contre 2,975% la veille. Le taux de rendement à 30 ans grimpait quant à lui à 3,173%, contre 3,144% la veille. "Les investisseurs qui ont gagné beaucoup d'argent sur le marché actions peuvent envisager de le retirer et le placer sur le marché obligataire désormais, moins risqué et avec un taux de rémunération qui devient intéressant dans le contexte d'inflation modérée", a affirmé Phil Davis de PSW Investments. (Belga)

Nos partenaires