Un repreneur pour Opel Anvers ? Pas Geely, en tout cas !

26/05/10 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Trends-Tendances

Le chinois Geely a repris Volvo, usine gantoise comprise, pour 1,8 milliard de dollars l'an dernier. En visite en Chine, Kris Peeters, ministre-président flamand, n'a pas manqué de lui parler de l'usine Opel d'Anvers, qui se cherche un repreneur. La réponse de Li Shufu, patron de Geely, n'a laissé planer aucun doute...

Un repreneur pour Opel Anvers ? Pas Geely, en tout cas !

© Bloomberg

Le constructeur automobile chinois Geely ne semble pas intéressé pas la reprise d'Opel Anvers. "Nous ne sommes pas sur Opel Anvers", a déclaré mercredi Li Shufu, patron de Geely, en marge d'une brève entrevue avec le ministre-président flamand.

Dans le cadre de sa mission de six jours en Chine, Kris Peeters qui se trouvait mercredi à Hangzhou où se situe le siège principal de Geely, a eu un entretien personnel avec Li Shufu. Le constructeur chinois avait repris l'an dernier le suédois Volvo, usine de Gand comprise, pour quelque 1,8 milliard de dollars.

Selon Kris Peeters, le patron de Geely a répété que l'usine Volvo "a un avenir" et que tout était fait pour que l'accord soit réglé sur une bonne base. Li Shufu a en outre indiqué que son entreprise se penchait actuellement sur les possibilités de véhicules électriques, mais qu'il n'était pas encore question d'une production à large échelle. Kris Peeters a alors fait remarquer au patron de Geely que la Flandre recherchait un repreneur pour Opel Anvers... "Nous ne sommes pas sur Opel Anvers !", a répondu Li Shufu sur un ton décidé.

Un nouveau propriétaire doit être trouvé d'ici fin septembre pour l'usine Opel sous peine de devoir fermer ses portes à la fin de l'année.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires