Toshiba: un an d'efforts anéantis par un micmac nucléaire

29/12/16 à 09:13 - Mise à jour à 09:13

Source: Belga

Plombée par des coûts mal évalués sur la construction de réacteurs aux Etats-Unis, l'activité nucléaire de Toshiba ruine un an d'efforts pour effacer un désastreux scandale comptable.

Toshiba: un an d'efforts anéantis par un micmac nucléaire

© Reuters

L'action du conglomérat japonais avait encore chuté de 17% jeudi à la Bourse de Tokyo, après avoir déjà abandonné environ 30% au cours des deux précédentes séances, sur fond de craintes de pertes massives et de manque de liquidités.

Lundi matin, un porte-parole de Toshiba annule soudainement une interview du patron prévue le jour même, sans donner la moindre raison. Le lendemain, tout le monde comprend. Le groupe annonce ce qui est pour lui la pire nouvelle de l'année: un risque de pertes massives, chiffrées en milliards de dollars, liées à son activité nucléaire aux Etats-Unis.

Il y a un an, le précédent PDG par intérim, Masashi Muromachi, confiait à la presse "réfléchir à un partenariat dans le domaine de l'énergie nucléaire au Japon", secteur malmené depuis l'accident de Fukushima en mars 2011. Cette catastrophe a mis à mal la stratégie de Toshiba dans l'archipel, où il ne peut espérer de commandes de nouvelles unités à court terme.

C'est un nouveau coup dur qui, en Bourse et aux yeux du public du moins, ruine en trois jours tous les efforts entrepris par Toshiba depuis un an pour faire oublier un retentissant scandale de malversations comptables révélé mi-2015. Il avait même laissé miroiter en novembre des résultats annuels bien meilleurs que prévu.

Belga

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires