Taxe kilométrique: atteinte à l'image de pôle logistique que la Belgique voudrait établir

08/04/16 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Belga

(Belga) Dans un communiqué diffusé vendredi, l'OTM-Belgian Shipper's Council (OTM), association belge des chargeurs, dénonce un système de prélèvement kilométrique "entré en vigueur malgré tous les avertissements", avec des "conséquences néfastes pour les entreprises et une image détériorée à l'étranger".

Taxe kilométrique: atteinte à l'image de pôle logistique que la Belgique voudrait établir

Taxe kilométrique: atteinte à l'image de pôle logistique que la Belgique voudrait établir © BELGA

Ces dernières semaines, beaucoup de messages inquiétants ont été communiqués sur l'usage des boîtiers OBU (dysfonctionnement du matériel, livraisons tardives, centres d'appel insuffisamment joignables...), soutient l'organisation. "Les problèmes de ces (derniers) jours ont été prévus, mais niés, néanmoins les autorités n'ont pas pensé à un scénario d'urgence." Les chargeurs (personnes confiant une marchandise à acheminer à un transporteur) regrettent également l'absence de garantie que la taxe kilométrique sera effectivement imposée aux transporteurs étrangers. Par ailleurs, l'organisation s'oppose aux manifestations des petits transporteurs, qui ont bloqué plusieurs routes ces derniers jours pour montrer leur opposition au prélèvement kilométrique. "Une telle forme de protestation ne contribue en aucun cas à une solution bien au contraire." L'OTM prévoit des pertes considérables. "Il est douteux que les chargeurs seront prêts à prendre en charge ces pertes." Cette situation est une "atteinte à l'image de pôle logistique que la Belgique voudrait établir", conclut l'association. (Belga)

Nos partenaires