Rapport annuel de la BNB - La menace terroriste a eu impact macroéconomique limité

19/02/16 à 00:31 - Mise à jour à 00:31

Source: Belga

(Belga) La menace terroriste planant sur la Belgique, et qui a été évaluée au niveau le plus élevé en novembre 2015 pendant quelques jours à Bruxelles, entraînant un "lockdown" de la capitale, n'a vraisemblablement eu qu'un impact limité sur l'économie belge, selon la Banque nationale de Belgique (BNB).

Si la BNB ne dispose pas d'étude précise à ce sujet, elle constate tout de même que les dernières enquêtes de conjoncture et les récents chiffres du produit intérieur brut (hausse du PIB de 0,3% au quatrième trimestre 2015) n'ont guère été chamboulés par la menace terroriste. "Il y a eu un impact important sur l'horeca, les commerces ou le transport à Bruxelles mais l'impact macroéconomique sur l'économie belge est resté très limité", estime le gouverneur de la BNB, Jan Smets. Début janvier, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) avait évalué que le "lockdown" de Bruxelles, qui avait duré du 21 au 26 novembre dans un contexte de menace terroriste "sérieuse et imminente" (niveau 4), avait coûté à la Belgique 0,1% de son PIB au dernier trimestre de 2015, soit un impact de 350 millions d'euros. Plus de la moitié de ce montant concerne la seule économie bruxelloise. (Belga)

Nos partenaires