Les producteurs de pommes wallons confirment une prévision de récolte catastrophique

06/07/17 à 18:51 - Mise à jour à 18:52

Source: Belga

(Belga) Les producteurs de pommes wallons dressent des prévisions pessimistes à propos de la prochaine récolte en raison des gelées nocturnes relevées fin avril. "Toutes variétés confondues, nous ne pouvons espérer que 25 à 30% d'une production normale, le plus faible rendement depuis 1991", a indiqué jeudi Olivier Warnier, directeur du Centre pilote fruitier wallon, devant une vingtaine de producteurs venus écouter le ministre wallon de l'Agriculture, René Collin.

M. Collin a visité jeudi après-midi le verger de la Chise à Piétrebais (Brabant wallon) qui compte une quinzaine d'hectares de pommiers et de poiriers. "Après les fortes gelées d'avril, je tenais à observer l'évolution de la production sur le terrain", a commenté le ministre. Celui-ci a appelé les producteurs à se manifester suffisamment tôt auprès de l'administration afin d'obtenir une éventuelle reconnaissance du Fonds des Calamités. Son cabinet a interrogé l'Institut royal météorologique (IRM) afin de déterminer les communes qui avaient connu des conditions climatiques exceptionnelles. Trois variables étaient étudiées: l'intensité du gel pour la seconde moitié d'avril, le nombre de jours de gel pour cette même période et l'intensité du gel sur l'ensemble de l'année 2017. Pour au moins une de ces variables, le caractère exceptionnel est reconnu pour 198 communes wallonnes sur les 262. Cinquante-huit ont déjà prévu de faire réunir les commissions de constat de dégâts aux cultures, a expliqué le ministre. Il a estimé qu'il y avait de "fortes chances" que le Fonds des calamités intervienne. "On se doute que ça va être de gros montants", a-t-il ajouté. M. Collin a encore évoqué deux autres mesures de soutien au secteur. Un subside de 165.000 euros sur deux ans sera consacré à un projet visant à encourager les producteurs à réduire l'utilisation de produits phytosanitaires. Un budget de 200.000 euros sera en outre consacré à la promotion des fruits wallons. Comme les récoltes s'annoncent particulièrement pauvres cette année, il revient aux producteurs, en collaboration avec l'Apaq-W (Agence wallonne de promotion d'une agriculture de qualité), de trouver le bon moment pour lancer cette campagne, probablement dans le courant de l'année prochaine, a ajouté René Collin. Olivier Warnier a encore évoqué les pronostics pour les poires et les cerises. Le tableau est moins noir pour les premières mais la baisse est tout de même prononcée avec une estimation de 60 à 70% d'une récolte habituelle, toutes variétés confondues (Conférence et Doyenné essentiellement). Les fruits seront en outre beaucoup plus petits. Les premières poires devraient déjà être récoltées aux alentours du 25 août. La récolte des cerises a, elle, déjà commencé et les experts tablent sur une cueillette de 25 à 40% d'une récolte classique. (Belga)

Nos partenaires