Les employeurs gardent "la main tendue" mais attendent de voir l'attitude syndicale

19/10/16 à 19:13 - Mise à jour à 19:15

Source: Belga

(Belga) Les employeurs, qui ont été reçus mercredi par le Premier ministre Charles Michel, qui avait auparavant rencontré les syndicats, ont confirmé leur invitation aux syndicats à se retrouver au sein du Groupe des 10. "Mais nous voulons d'abord savoir si les syndicats ne vont pas décider de mener des actions", soulignait-on à la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) à l'issue de la réunion.

Le Premier ministre et les ministres de l'Emploi, des Pensions et de la Santé publique avaient rencontré mercredi matin les représentants des trois grands syndicats pour aborder les mesures contenues dans le budget du gouvernement fédéral. Tous ont quitté la résidence du Premier ministre peu avant 11h en évoquant leur volonté de relancer la concertation sociale au sein du Groupe des 10. Après-midi, ce fut au tour des employeurs de rencontrer le Premier ministre. A cette occasion, ils ont reçu davantage d'explications sur les différentes mesures décidées et notamment au sujet du budget mobilité. Les employeurs ont également plaidé pour une analyse de l'impact d'une réforme de l'impôt des sociétés, la FEB insistant pour que les petites entreprises ne soient pas dressées contre les grandes. "Nous avons enfin dit au Premier ministre que nous avions envoyé il y a plusieurs semaines des invitations pour se réunir à nouveau avec les partenaires sociaux au sein du Groupe des 10", explique le patron de la FEB, Pieter Timmermans. "La main reste tendue. Mais nous voulons d'abord savoir si les syndicats ne vont pas décider de mener des actions. On ne peut pas à la fois mener des actions et être assis autour de la table". (Belga)

Nos partenaires