Les curieuses affaires de Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui vient de racheter le Washington Post

06/08/13 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Trends-Tendances

Le rachat surprise du Washington Post par Jeff Bezos est l'acquisition la plus visible, faite à titre personnel, par le patron d'Amazon. Mais il a bien d'autres investissements personnels dans sa besace, notamment dans les voyages spaciaux low cost ou une horloge destinée à fonctionner pendant 10.000 ans. Ou Twitter.

Les curieuses affaires de Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui vient de racheter le Washington Post

© Reuters

En rachetant le quotidien le Washigton Post, pour 250 millions de dollars, Jeff Bezos a créé la surprise. Une demi-surprise en fait. Il a déjà beaucoup investi à titre personnel. L'opération du Washington Post surprend car, habituellement, le fondateur d'Amazon s'intéresse plutôt à des activités nouvelles. L'autre surprise est le montant investi. Fusée et carburant au départ d'algues Jeff Bezos investit en général dans des idées nouvelles, parfois proches de la science-fiction, comme Blue Origin, une société qui développe un véhicule réutilisable pour aller dans l'espace (www.blueorigin.com). Cette entreprise reflète l'intérêt pour les sciences de Jeff Bezos, qui, en secondaire, avait gagné un prix de la NASA pour un article sur les effets du vieillissement dans une ambiance de gravité zéro. Il a aussi mis des billes dans Sapphire Energy, une entreprise qui cherche à produire du carburant au départ d'algues.

Il a aussi investi dans une horloge destinée à durer 10.000 ans, qui sonne les jours et les années, qui doit être posée sur une montagne du Texas, "un icône de la pensée à long terme", indique Jeff Bezos sur le site de cette initiative (http://www.10000yearclock.net/). En fait il s'agit moins d'un investissement que d'un mécénat.

Twitter, Airbnb,... Parmi les mise de fonds dans des idées qui ont fait leur chemin, dans l'Internet, figurent Twitter, Airbnb, Uber (plateforme de réservation de transport en voiture, qui fait un malheur Outre Atlantique). Il a aussi investi dans Workday, un service en cloud computing pour les ressources humaines, ainsi que dans d'autres plateformes comme ZoDoc, qui permet de trouver un médecin, spécialiste ou non, et de prendre rendez-vous (uniquement aux USA). Un seul investissement dans les médias : Business Insider Il n'a guère investi dans les médias proprement dit. Le seul exemple connu est une mise de 5 millions de dollars dans le site Business Insider (www.businessinsider.com) d'Henri Blodget. Ce dernier vient d'ailleurs d'expliquer dans un article pourquoi, selon lui, Jeff Bezos a racheté le Washington Post. Il estime qu'il y a une forte complémentarité entre Amazon et le quotidien de la capitale américaine : les deux sont actifs dans le diffusion de contenu, dans la vente d'abonnements.

Henri Blodget insiste sur l'intérêt de Jeff Bezos pour le long terme. "Toutes les entreprises qui veulent construire de terribles produits et services ne peuvent avoir meilleur investisseur que Jeff Bezos. Il est patient et brillant" insiste Henri Blodget. Qui prédit du reste que le rachat du Washington Post va coûter nettement plus cher que les 250 millions de dollars annoncés. "Etant donné que le Post perd environ 50 millions de dollars par an, la mise de Bezos sera bien plus élevée. Mais quoiqu'il fasse avec le Post, il semble improbable qu'il laissera les pertes continuer perpétuellement."

Robert van Apeldoorn

Nos partenaires