Jusqu'à 600 % de salaire en plus pour nos grands patrons

08/04/10 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Trends-Tendances

La plupart des patrons du Bel 20 ont connu une augmentation de leur rémunération en 2009, malgré la crise. Le mieux payé ? Carlos Brito (AB InBev), qui a vu sa "paie" multipliée par sept. Son dauphin n'est autre qu'Albert Frère (GBL) qui, lui, a perçu des émoluments en baisse.

Jusqu'à 600 % de salaire en plus pour nos grands patrons

© Bloomberg

Les rapports annuels 2009 des sociétés du Bel 20 montrent qu'une majorité de grands patrons belges ont bénéficié d'une augmentation de leurs revenus l'an dernier, écrit jeudi La Libre Belgique. Cette situation contraste avec l'année 2008, où une large majorité de ces hauts dirigeants avaient subi une réduction de leurs émoluments, crise financière et économique oblige.

Le code de bonne gouvernance, applicable aux entreprises cotées en Bourse, prévoit que les revenus des dirigeants exécutifs doivent figurer dans le rapport annuel. On constate dès lors que, sur 16 grands patrons, neuf ont bénéficié d'une augmentation l'an dernier, tandis que six autres voyaient leurs revenus diminuer. Seul un haut dirigeant a donc obtenu le même salaire en 2009 qu'en 2008.

Le plus gros salaire versé au patron d'une société du Bel 20 est celui de Carlos Brito, administrateur délégué d'AB InBev : 7,22 millions d'euros en 2009, soit sept fois ce qu'il avait gagné un an plus tôt. Le deuxième patron le mieux payé du Bel 20 est Albert Frère, administrateur délégué du holding GBL, qui a perçu 3,93 millions d'euros en 2009, soit une diminution.

Complétant le podium, Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, a reçu l'an dernier 3,34 millions d'euros, ce qui représente une hausse de plus de 4 % par rapport aux 3,2 millions d'euros qu'il avait reçus l'année précédente. Les patrons de Solvay et Delhaize ont eux aussi augmenté substantiellement leur train de vie en 2009.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires