Comment Renault a retrouvé une forme spectaculaire

09/03/17 à 09:17 - Mise à jour à 15/03/17 à 11:07
Du LeVif/l'Express du 10/03/17

La marque au losange affiche les meilleures performances de son histoire, après avoir frôlé l'embardée en 2009. Ce redressement spectaculaire doit beaucoup aux synergies réalisées avec Nissan.

Une rouge, une blanche, une orange, puis à nouveau une rouge... Au premier regard, on ne voit qu'une longue file de petites citadines, toutes semblables, sur lesquelles s'activent des opérateurs aux gestes cadencés. Olivier Talabard, le directeur de l'usine Renault à Flins (dans la grande banlieue parisienne), nous enjoint de nous rapprocher de la chaîne de montage. Entre une Clio IV et une Zoé électrique, on découvre... une Nissan Micra ! Pour la première fois depuis sa création, en 1952, ce berceau de la marque au losange, qui a vu passer des millions de Dauphine, 4L, R16, R5 et Twingo, va en effet produire pour son partenaire Nissan. Mieux, d'ici à 2018, les deux tiers des 200 000 véhicules qui sortiront de ses chaînes chaque année seront des Micra. Pour produire cette citadine nipponne, le constructeur français a dû investir 110 millions d'euros dans la robotisation de l'usine et dans la formation des salariés. Mais le jeu en valait la chandelle. " Cela a permis d'assurer l'activité du site pour les années à venir, et d'embaucher 350 personnes, auxquelles viendront s'ajouter 200 nouveaux CDI d'ici à la fin de l'année ", s'enthousiasme Olivier Talabard.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires