Attentats à Bruxelles - Le secteur des assurances accélère et augmente l'indemnisation morale des victimes

17/03/17 à 11:39 - Mise à jour à 11:41

Source: Belga

(Belga) Le secteur des assurances s'est engagé à proposer un règlement unique et exceptionnel du dommage moral encouru par les 1.361 victimes des attentats du 22 mars 2016. L'indemnisation de ce dommage sera ainsi accélérée et se fera, à court terme, sur base du taux d'incapacité connu aujourd'hui. Les montants versés seront par ailleurs revus à la hausse et doublés dans la plupart des cas, selon la situation des victimes ou de leurs ayant-droits, dans le cas où elles sont décédées, a-t-on expliqué vendredi chez Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurance.

Les assureurs ont reçu des demandes d'indemnisation de 1.361 victimes, parmi lesquelles figurent 27 morts et 226 personnes sérieusement ou grièvement blessées, c'est-à-dire avec un taux d'invalidité permanente supérieur à 10%. Pour l'indemnisation des dommages moraux, il faut normalement attendre que le taux d'invalidité soit définitivement fixé pour en déterminer le montant. Les assureurs de Brussels Airport et de la Stib, pour la station de métro Maelbeek, ont maintenant décidé de verser les indemnités liées aux dommages moraux en prenant en compte le taux d'invalidité connu à ce jour. Si celui-ci évolue à la hausse, les victimes recevront un supplément d'indemnisation. Le règlement du dommage moral, dont le montant est fixé en fonction de l'âge et du taux d'incapacité des victimes et qui est versé à celles-ci ou à leurs ayant-droits dans le cas où elles sont décédées, sera quant à lui doublé dans la plupart des cas. Seules les personnes au taux d'invalidité permanente inférieur ou égal à 10% ne toucheront qu'une indemnité de 150%. (Belga)

Nos partenaires