263 millions d'euros de contrats pour le dragueur belge Deme

01/09/10 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Trends-Tendances

Le montant global de deux marchés, situés en mer Baltique et au nord de l'île de Frise orientale Borkum, s'élève à 454 millions d'euros, dont 263 millions d'euros exclusivement pour le belge Deme, dont le carnet de commandes se maintient à un niveau supérieur à 2 milliards d'euros.

263 millions d'euros de contrats pour le dragueur belge Deme

© Belga

Le groupe belge Deme (CFE), conglomérat d'entreprises spécialisées dans le dragage, le génie hydraulique et environnemental et dont le siège se trouve à Zwijndrecht, vient de remporter deux nouveaux marchés de taille via sa filiale GeoSea spécialisée dans les travaux maritimes offshore spéciaux. Les chantiers seront entamés vers la mi-2011 pour s'achever fin 2012.

Le premier contrat consiste en l'installation de 80 éoliennes Siemens d'une capacité de 3,6 MW avec un rotor de 120 mètres de diamètre pour le parc éolien offshore pour un parc situé en mer Baltique, au nord de l'île de Rügen. La mise en service de ce nouveau parc, baptisé Baltic 2, interviendra en 2013. Sa capacité de production globale de 288 MW permettra de produire quelque 1 200 GWh d'électricité verte par an, soit l'équivalent de la consommation électrique de 340.000 ménages.

La valeur du marché s'élève à 382 millions d'euros, dont 50 % pour Deme.

L'autre contrat (72 millions d'euros) concerne l'installation de 40 éoliennes Areva, d'une capacité de 5 MW chacune, au nord de l'île de Frise orientale Borkum, dans les eaux territoriales allemandes. La capacité globale du parc éolien sera finalement de 400 MV. La production nette annuelle du parc peut être évaluée à environ 1.300 GWh. Le parc éolien sera également mis en service dès 2013.

Le montant global de ces deux marchés s'élève à 454 millions d'euros, dont 263 millions d'euros exclusivement pour Deme, dont le carnet de commandes se maintient à un niveau supérieur à 2 milliards d'euros.

La Belgique et ses Régions se cherchent encore sur la dynamisation d'une filière énergétique "verte" et la valorisation de notre expertise en la matière, reconnue ailleurs. L'Allemagne, elle, met les bouchées triples pour devenir une pionnière en matière d'énergie renouvelable et atteindre au plus vite les objectifs européens en la matière. Pour y arriver, elle n'hésite pas à faire appel à l'expertise reconnue de ses voisins.

Philippe Coulée

En savoir plus sur:

Nos partenaires