Comment indiquer les limites ?

10/01/11 à 08:00 - Mise à jour à 08:00

Source: Trends-Tendances

Comment dire non sans se faire des ennemis ? Comment refuser un travail sans que cela semble être un refus de travailler ? En suivant ces quelques conseils de fermeté, vous apprendrez à maîtriser l'art de l'assertivité.

Sésame, ouvre-toi. En pratiquant la franchise et la spontanéité, vous occupez plus d'espace de sorte que vous ne vous laissez pas repousser dans votre coin.
Désolé. Nous disons trop souvent 'désolé' alors que nous n'avons rien fait de mal. Cette tendance vient du besoin universel d'être perçu comme agréable et gentil. Soyez indépendant du jugement des autres et ne dites 'désolé' que si c'est nécessaire.
Haro sur les faux-fuyants. Vous avez le droit de dire non sans devoir tout expliquer. Quand vous devez annuler un discours, dites honnêtement : j'ai un autre rendez-vous important. Un point c'est tout.
Gestes. Il vaut mieux se tenir debout qu'assis, à moins que vous soyez très petit. Répartissez votre poids sur vos deux jambes. Ponctuez les mots de gestes brefs et fermes. Tenez-vous dans la zone personnelle, voire intime de l'autre. Si vous le connaissez bien, un contact peut être utile pour briser sa résistance.
Non ! Si votre patron vous demande de faire des heures sup un soir, soyez court et bref. Ne lui donnez pas des munitions pour réagir car tout peut être utilisé contre vous.
'Je'. Les messages à la première personne sont plus efficaces que ceux à la deuxième personne, surtout quand vous réprimandez quelqu'un pour son comportement. Un message à la deuxième personne consiste à dire : 'Tu fais mal quelque chose'. A la première personne, cela peut devenir : 'J'aimerais que ce soit fait correctement'.

Source : Carp.nl

En savoir plus sur:

Nos partenaires