"The Pod" se lance en Brabant wallon. De quoi s'agit-il? Pas d'une nouvelle capsule de café, mais bien du futur "totem numérique" du BW: "Place of digital". Plus concrètement? Une nouvelle structure pour les entreprises brabançonnes dotées d'une dimension numérique qui cherchent un lieu d'échange, d'inspiration et de formation. A l'origine, des entreprises du terreau (IBA, Euranova, etc.) ainsi qu'Agoria, l'invest local Invest.bw ou encore le W.IN.G dont on retrouve, parmi les personnalité...

"The Pod" se lance en Brabant wallon. De quoi s'agit-il? Pas d'une nouvelle capsule de café, mais bien du futur "totem numérique" du BW: "Place of digital". Plus concrètement? Une nouvelle structure pour les entreprises brabançonnes dotées d'une dimension numérique qui cherchent un lieu d'échange, d'inspiration et de formation. A l'origine, des entreprises du terreau (IBA, Euranova, etc.) ainsi qu'Agoria, l'invest local Invest.bw ou encore le W.IN.G dont on retrouve, parmi les personnalités soutenant le projet, l'emblématique président Pierre Rion. D'aucun y voient un "machin wallon" de plus qui caractérise le "régionalisme" des initiatives autour du numérique. "Parce que Liège, Charleroi et Bruxelles disposent de lieux emblématiques, le Brabant wallon veut aussi son totem, glisse cet observateur avisé. Est-ce que cela fait sens de lancer une nouvelle structure alors que l'Axis Parc ou le CEI de Louvain-la-Neuve existent déjà dans la province?" Mais The Pod ne sera pas un nouveau coworking pour start-up ou un nouvel incubateur. L'idée, d'après Xavier Bocquet, managing director d'Invest.bw, est "d'avoir un lieu physique qui travaille en bonne harmonie avec toutes les structures existantes, tant privées que publiques, pour permettre les échanges, les rencontres et la formation. Il s'agit de devenir la porte d'entrée d'un écosystème du digital qui réunit à la fois des entreprises bien en place comme IBA et des petites structures". Avec l'ambition de renforcer les capacités des entreprises brabançonnes d'innover, voire de co-construire. Financé majoritairement par des entreprises privées (IBA, Euranova, etc.) et "d'un peu" de public, le Pod (logé chez Invest.bw) disposera, à terme, d'un lieu dédié. Pour Xavier Bocquet, pas de "sous-régionalisme" toutefois. "D'abord, l'initiative émane de l'écosystème lui-même et l'on sait que 40% des entreprises numériques wallonnes se trouvent dans le Brabant wallon. Par ailleurs, les entrepreneurs concernés ne vont pas faire une heure de route pour aller se rencontrer à Liège ou à Charleroi. Mais cela ne signifie pas que le Pod sera renfermé sur le BW: des ponts seront jetés vers les autres écosystèmes."