Le lancement en grande pompe est prévu le 26 avril prochain mais les initiateurs du projet ont déjà fait part de sa naissance, la semaine dernière, au 9e World Water Forum de Dakar. Dans la grande famille des clusters et pôles de compétitivité wallons, une nouvelle entité vient en effet de voir le jour pour structurer tout un secteur axé autour ...

Le lancement en grande pompe est prévu le 26 avril prochain mais les initiateurs du projet ont déjà fait part de sa naissance, la semaine dernière, au 9e World Water Forum de Dakar. Dans la grande famille des clusters et pôles de compétitivité wallons, une nouvelle entité vient en effet de voir le jour pour structurer tout un secteur axé autour de l'eau. Baptisé logiquement H2O, ce nouveau cluster réunit une cinquantaine d'acteurs publics et privés parmi lesquels on trouve notamment la Société wallonne des eaux (SWDE), des universités, des invests et des entreprises comme Besix, Hydroscan ou I-care. "L'idée est de faire connaître l'ensemble des acteurs qui touchent à cette chaîne de valeur en Wallonie, mais surtout de créer un lieu de rencontre pour les faire travailler ensemble, identifier des opportunités de marché, soutenir des projets industriels et promouvoir ce savoir-faire à l'étranger", explique Cédric Brüll, directeur de cette nouvelle structure H2O et aussi du cluster TWEED dédié aux énergies renouvelables. Par souci d'efficacité, les deux clusters seront intégrés dans la même ASBL pour pouvoir répliquer des méthodes de travail face à certains défis communs comme la durabilité et la digitalisation. "Nous arrivons au bon moment car le secteur de l'eau va bénéficier d'un plan d'investissement wallon de 200 à 300 millions d'euros par an pour moderniser et digitaliser les infrastructures, conclut Cédric Brüll. Dans les 10 ans à venir, ce ne sont pas moins de 1.000 emplois qui seront ainsi créés dans la filière de l'eau en Wallonie."