Avec une modeste 32e place, la Flandre fait piètre figure dans le PIRLS (Progress in International Reading Literacy Study), qui évalue tous les cinq ans le niveau de lecture moyen des élèves de 45 pays à travers le monde. Un petit Flamand sur cinq ne possède même pas le minimum requis et, à 10 ans, les enfants de Flandre accusent en moyenne deux ans de retard par rapp...

Avec une modeste 32e place, la Flandre fait piètre figure dans le PIRLS (Progress in International Reading Literacy Study), qui évalue tous les cinq ans le niveau de lecture moyen des élèves de 45 pays à travers le monde. Un petit Flamand sur cinq ne possède même pas le minimum requis et, à 10 ans, les enfants de Flandre accusent en moyenne deux ans de retard par rapport à ceux qui prestent le mieux. La déconvenue a été d'autant plus grande que de 2006 à 2016, la Flandre n'avait plus participé à cette étude internationale de référence en matière de compréhension à la lecture. Piètre consolation: en Europe occidentale, seules la Wallonie et la France font plus mal encore! La compréhension écrite constituant un prérequis indispensable pour l'acquisition de n'importe quel savoir, diverses instances ont réagi mais en ordre dispersé. D'où la décision du gouvernement flamand de coordonner toutes ces actions et de lancer, sans lésiner sur le moyens, une "Offensive lecture" ( Leesoffensief) déclinée selon 12 lignes de force avec, pour cibles principales, ceux qui lisent peu ou pas du tout. L'offensive sera sociétale avec une implication de tous les acteurs (parents, grands- parents, éducateurs, etc.), une intense campagne de sensibilisation à l'importance de la lecture, une familiarisation avec l'écrit dès la maternelle et la multiplication de mini-bibliothèques pour enfants dans les lieux les plus divers. Elle sera longue aussi. Un plan de bataille détaillé a été défini jusque fin 2024 et 2 millions d'euros ont déjà été débloqués pour financer la première année de cette stratégie triennale. Celle-ci comprendra également des collaborations de longue durée avec des auteurs dans l'enseignement professionnel ou encore l'organisation d'une journée annuelle de la lecture inspirée du succès rencontré outre-Manche par Ireland Reads.