"Je continuerai à préconiser une bonne solution, mais nous, dans l'UE, devons et devrions nous préparer pour le cas où un accord ne serait pas conclu", a déclaré devant la chambre des députés allemands Mme Merkel, au premier jour de la présidence par l'Allemagne de l'Union européenne.

"Je continuerai à préconiser une bonne solution, mais nous, dans l'UE, devons et devrions nous préparer pour le cas où un accord ne serait pas conclu", a déclaré devant la chambre des députés allemands Mme Merkel, au premier jour de la présidence par l'Allemagne de l'Union européenne.