Le collectif des 7 experts en économie sollicité par le gouvernement pour lancer des pistes en vue de soutenir le pouvoir d'achat des Belges dans un contexte de crise économique et énergétique de plus en plus alarmant doit rendre son rapport final ce lundi.

Rédigé sous la houlette de Pierre Wunsch, le président de la Banque Nationale de Belgique, il sera discuté en kern dédié au pouvoir d'achat.

La RTBF a pu prendre connaissance des recommandations édictées dans ce rapport. Au menu, une proposition qui risque de faire débat : la limitation, voire la fin du système de cartes essence, notamment pour les trajets non professionnels.

Pour le groupe de sept économistes, la crise actuelle crée une opportunité de "limiter la distorsion très importante créée par les voitures de société." Ils souhaitent donc s'attaquer au troisième volet de ces subventions : la mobilité non professionnelle - jugée "moins défendable", selon eux.

Pour le groupe d'experts, cette mesure inciterait les bénéficiants à limiter leur consommation. Elle réduirait également les coûts de distribution et offrirait du bénéfice aux finances publiques.

"Nous faisons cette proposition à la fois pour des raisons de distribution et d'efficacité énergétique. Enfin, elle serait bonne pour les finances publiques", plaident les experts dans leur rapport.

Le gouvernement tente de s'accorder sur différents grands dossiers avant le 21 juillet, jour de fête nationale. Sur la table : les pensions, le pouvoir d'achat, l'énergie etc. Un rapport intermédiaire a déjà été présenté à la mi-juin. Ce dernier proposait d'autres mesures, telle que la limitation de vitesse à 100 kilomètres par heure.

Le collectif des 7 experts en économie sollicité par le gouvernement pour lancer des pistes en vue de soutenir le pouvoir d'achat des Belges dans un contexte de crise économique et énergétique de plus en plus alarmant doit rendre son rapport final ce lundi. Rédigé sous la houlette de Pierre Wunsch, le président de la Banque Nationale de Belgique, il sera discuté en kern dédié au pouvoir d'achat.La RTBF a pu prendre connaissance des recommandations édictées dans ce rapport. Au menu, une proposition qui risque de faire débat : la limitation, voire la fin du système de cartes essence, notamment pour les trajets non professionnels.Pour le groupe de sept économistes, la crise actuelle crée une opportunité de "limiter la distorsion très importante créée par les voitures de société." Ils souhaitent donc s'attaquer au troisième volet de ces subventions : la mobilité non professionnelle - jugée "moins défendable", selon eux.Pour le groupe d'experts, cette mesure inciterait les bénéficiants à limiter leur consommation. Elle réduirait également les coûts de distribution et offrirait du bénéfice aux finances publiques. "Nous faisons cette proposition à la fois pour des raisons de distribution et d'efficacité énergétique. Enfin, elle serait bonne pour les finances publiques", plaident les experts dans leur rapport. Le gouvernement tente de s'accorder sur différents grands dossiers avant le 21 juillet, jour de fête nationale. Sur la table : les pensions, le pouvoir d'achat, l'énergie etc. Un rapport intermédiaire a déjà été présenté à la mi-juin. Ce dernier proposait d'autres mesures, telle que la limitation de vitesse à 100 kilomètres par heure.