Il s'explique selon Acerta par l'augmentation de jeunes travailleurs dans un marché de l'emploi "en pleine croissance". Près d'un travailleur sur trois a en effet moins de 35 ans. "Avec 41,4 ans d'âge moyen, le travailleur n'a pas seulement rajeuni de quelques mois. À cet âge, il n'a toujours pas atteint la moitié de sa carrière complète. Le marché de l'emploi pourra donc encore compter sur de nombreuses années d'activité de notre travailleur moyen", explique Laura Couchard, juriste chez Acerta. Le secteur du non-marchand rajeunit aussi mais reste plus âgé que les autres secteurs (43,2 ans en moyenne pour les travailleurs). Le travailleur moyen des plus petites entreprises est plus jeune que celui des plus grandes entreprises: la différence s'élève à 3,5 ans. Dans les entreprises comptant au plus 10 travailleurs, l'âge moyen est de 39,5 ans contre 43 ans dans les entreprises de plus de 500 travailleurs. "2017 et 2018 ont été de bonnes années sur le plan économique. La promesse 'jobs, jobs, jobs' s'est concrétisée. Le fait que ce soient les jeunes qui en aient le plus bénéficié a également été soutenu par les gouvernements régionaux. Pensez par exemple aux 'aides impulsions' de la Région wallonne pour les travailleurs de moins de 25 ans. Mais nous estimons aussi que la plus forte représentation de jeunes travailleurs est également due à la pénurie sur le marché de l'emploi. Celle-ci incite en effet les employeurs à rechercher le renfort dont ils avaient besoin auprès des jeunes", ajoute Laura Couchard. (Belga)