Delhaize mise, sans grande surprise, sur l'e-commerce. Le distributeur au lion sera d'ailleurs tout prochainement en mesure de livrer leurs courses à quelque 97% des ménages de Belgique, contre 88% environ jusqu'ici. Ce qui change? "Nous ouvrons dans la deuxième partie de mars un nouveau hub en région liégeoise, à Wanze, explique Karima Ghozzi, porte-parole de l'enseigne. Mais nous augmentons aussi nos capacités, notamment en optimisant les flux de camionnettes."
...

Delhaize mise, sans grande surprise, sur l'e-commerce. Le distributeur au lion sera d'ailleurs tout prochainement en mesure de livrer leurs courses à quelque 97% des ménages de Belgique, contre 88% environ jusqu'ici. Ce qui change? "Nous ouvrons dans la deuxième partie de mars un nouveau hub en région liégeoise, à Wanze, explique Karima Ghozzi, porte-parole de l'enseigne. Mais nous augmentons aussi nos capacités, notamment en optimisant les flux de camionnettes." Jusqu'ici, pour ses livraisons à domicile et la collecte en magasin, Delhaize travaillait à partir d'un centre de distribution à Puurs, doublé de deux hubs, à Drogenbos et à Gand, servant de points de départ pour les "derniers kilomètres". Grâce à l'ouverture de ce troisième hub, l'enseigne sera, sur papier, en mesure de servir 450.000 ménages supplémentaires. Le distributeur estime dès lors être le premier en Belgique en termes de couverture de livraison. Une position qu'il compte faire savoir au travers d'une grosse campagne de pub qui vient de démarrer. L'objectif est également d'attirer plus de consommateurs (clients et non clients) vers ce service disponible chez Delhaize depuis des années sous différentes formes (Caddie Home ou Wineworld). A l'heure actuelle, l'e-commerce reste pour ce distributeur une activité très réduite et non rentable, dont il ne dévoile absolument aucun chiffre. "C'est avant tout un service pour notre clientèle qui combine souvent achats en magasin et en ligne", explique-t-on chez Delhaize. Car ces derniers temps, la donne a véritablement changé: la crise du covid a poussé les consommateurs à découvrir, malgré eux, l'e-commerce, notamment de produits alimentaires. "En pleine crise, nous avons connu des pics d'augmentation de commandes de l'ordre de 70 à 80%, avec un retour à 50% d'une année à l'autre", précise Karima Ghozzi. Delhaize ne veut donc pas passer à côté de la tendance, qui se confirme aussi par une augmentation constante du panier moyen. C'est, pour Delhaize, un bon moment de se positionner sur le créneau, d'autant que la concurrence est réelle et multiforme. Elle ne vient pas seulement des autres distributeurs classiques. Les initiatives de box repas comme Hello Fresh et eFarmz, ou les livraisons express comme Gorillas leur taillent aussi des croupières sur ce segment.