Lire également "Les partenaires sociaux sur le point de s'entendre autour d'une reprise"
...

La crise du coronavirus affecte durement tous les secteurs de l'économie mondiale et la Belgique n'y échappe évidemment pas. Si les perspectives d'une reprise de l'activité, en lien avec un déconfinement progressif (un groupe d'experts planche sur une stratégie), ne sont pas encore totalement détaillées (nous devrions en connaître davantage le 24 avril), l'ensemble des indépendants et des professions libérales souffrent en tout cas très fortement de la crise sanitaire la plus importante de l'ère moderne. Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) a tenu à réagir par voie de communiqué à la stratégie et au planning éventuel d'une relance de l'économie. Celui-ci espère tout de même que ce redémarrage de l'économie ne va pas durer trop longtemps : "Un redémarrage progressif et réfléchi de l'économie ne doit pas vouloir dire que nous restions chez nous pendant des semaines, et encore moins jusque septembre"."Laissons les experts de la santé faire leur travail maintenant et laissons-les analyser comment l'économie peut être relancée", continue le Syndicat. Le SNI explique que ses entrepreneurs réclament des arrangements clairs et précis et souhaitent justement suivre les experts en matière de santé et respecter strictement les mesures. Cependant, le Syndicat précise que "les entrepreneurs peuvent bien se passer d'un faux départ qui les obligerait à, à nouveau, fermer après quelques semaines, mais ils ne peuvent pas non plus rester beaucoup plus longtemps chez eux".