Syndicats et patrons négocient depuis plusieurs jours autour d'un tel cadre. Les parties seraient proches de s'entendre, indique-t-on. Elles devraient donner mercredi leur feu vert à cette relance, sur la base d'un carnet de recommandations rédigé par le Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail.

Ce guide compte une trentaine de pages de recommandations et de mesures de sécurité, notamment sur la manière de se saluer sur le lieu de travail ou sur la façon de prendre ses pauses. Il conseille également la position idéale à adopter par un ouvrier autour d'une chaîne de montage, par exemple. Le guide doit être bouclé mercredi. L'inspection sociale y est également évoquée. Elle doit pouvoir poursuivre son travail, insistent les syndicats. Les différents secteurs d'activité disposeront également d'une marge de manoeuvre et pourront enrichir le tout de leurs recommandations.

Une date de relance n'est pas au menu de l'accord. La décision à ce sujet relève du Conseil de sécurité.

Syndicats et patrons négocient depuis plusieurs jours autour d'un tel cadre. Les parties seraient proches de s'entendre, indique-t-on. Elles devraient donner mercredi leur feu vert à cette relance, sur la base d'un carnet de recommandations rédigé par le Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail. Ce guide compte une trentaine de pages de recommandations et de mesures de sécurité, notamment sur la manière de se saluer sur le lieu de travail ou sur la façon de prendre ses pauses. Il conseille également la position idéale à adopter par un ouvrier autour d'une chaîne de montage, par exemple. Le guide doit être bouclé mercredi. L'inspection sociale y est également évoquée. Elle doit pouvoir poursuivre son travail, insistent les syndicats. Les différents secteurs d'activité disposeront également d'une marge de manoeuvre et pourront enrichir le tout de leurs recommandations. Une date de relance n'est pas au menu de l'accord. La décision à ce sujet relève du Conseil de sécurité.