Indufin Capital Partners, qui détient une soixantaine de pour cent dans l'entreprise et qui fut propriétaire de Veritas jusqu'en 2019, souhaite les céder. Nos confrères y voient...

Indufin Capital Partners, qui détient une soixantaine de pour cent dans l'entreprise et qui fut propriétaire de Veritas jusqu'en 2019, souhaite les céder. Nos confrères y voient sans doute une conséquence du démantèlement progressif d'Indufin suite au désir d'un de ses propriétaires (Luxempart) de changer de stratégie.Lire aussi: Alain Lahy (Baobab Collection): à la conquête de l'AmériqueApparemment, les activités de Baobab ne sont pas en cause. Et pour cause, la société née en Tanzanie au début des années 2000 explose. De 2015 à 2019, son chiffre d'affaires a quasi doublé pour dépasser les 16 millions d'euros. Il faut dire qu'outre ses quatre flaghships stores (Paris, Londres, Anvers et Bruxelles), le champion wallon de la bougie parfumée dispose de filiales française et anglaise et peut s'appuyer sur un réseau haut de de gamme de revendeurs comme Harrods ou Le Bon Marché.