Bonne nouvelle pour l'usine Audi à Forest: elle fabriquera le successeur de l'e-tron, le grand SUV électrique qu'elle assemble actuellement. Le nouveau modèle, attendu vers 2026, s'appellera Audi Q8 e-tron et sera également 100% électrique. La nouvelle a été annoncée le 10 novembre par le président du conseil d'administration du groupe Audi AG, Markus Duesmann, à l'occasion de la produ...

Bonne nouvelle pour l'usine Audi à Forest: elle fabriquera le successeur de l'e-tron, le grand SUV électrique qu'elle assemble actuellement. Le nouveau modèle, attendu vers 2026, s'appellera Audi Q8 e-tron et sera également 100% électrique. La nouvelle a été annoncée le 10 novembre par le président du conseil d'administration du groupe Audi AG, Markus Duesmann, à l'occasion de la production du 8.000.000e véhicule sur le site, en présence du Premier ministre Alexander De Croo (photo). La décision est quasiment prise: le directoire du groupe VW l'a en effet approuvée, seul le conseil de surveillance doit encore la valider, ce qui ne devrait pas poser de problème. Chaque changement de modèle, qui intervient environ tous les sept ans, est un cap pour une usine comme celle de Forest, qui occupe 3.000 personnes. Surtout dans un pays où les constructeurs tendent à fermer leurs usines, comme encore Ford à Genk en 2014 ou General Motors à Anvers en 2010. Seuls subsistent Volvo à Gand et Audi à Forest, qui se spécialisent dans l'électrification. L'usine bruxelloise a produit l'an dernier 42.188 exemplaires des Audi e-tron et e-tron Sportback, et 115.000 depuis le lancement du modèle en 2019, un joli succès pour sa catégorie. Le volume est modeste, mais les tarifs sont élevés (plus de 70.000 euros l'exemplaire). L'usine de Forest avait été construite par D'Ieteren en 1949 et reprise par Volkswagen en 1970 pour y assembler des Coccinelles, puis des Golf. Le constructeur avait songé à fermer le site en 2006 avant de se raviser et de l'attribuer à sa filiale Audi. Audi Brussels S.A. publie un chiffre d'affaires de 2,274 milliards d'euros (2020) et un bénéfice net de 22,7 millions d'euros.