Les dépôts d'épargne réglementés et les produits d'assurance ont continué à avoir les faveurs des placeurs, comme cela a été le cas au cours du premier semestre, relève la BNB. Par contre, les particuliers ont poursuivi la réduction de leur détention de titres à revenus fixes entamée au premier trimestre de 2012.

Les engagements financiers des particuliers ont quant à eux augmenté de 0,8 milliard d'euros. Cette hausse s'explique par l'augmentation de 1,5 milliard de l'encours des crédits hypothécaires. Les sociétés ont dégagé un solde financier positif de 3,6 milliards d'euros. L'impact négatif exercé par les autres flux a néanmoins pesé sur le patrimoine financier net de l'ensemble des sociétés, leurs passifs étant davantage affectés que leurs actifs par la hausse de la valorisation des actions. Les engagements nets des sociétés sont ainsi passés de 414,6 milliards au début du trimestre à 441,7 milliards fin septembre 2012.

Conformément au profil saisonnier qui caractérise le solde des comptes des administrations publiques, ces dernières ont enregistré un déficit financier de 6,2 milliards, selon la BNB. Leurs engagements financiers nets s'élevaient à 308 milliards d'euros au 30 septembre 2012.


Les dépôts d'épargne réglementés et les produits d'assurance ont continué à avoir les faveurs des placeurs, comme cela a été le cas au cours du premier semestre, relève la BNB. Par contre, les particuliers ont poursuivi la réduction de leur détention de titres à revenus fixes entamée au premier trimestre de 2012. Les engagements financiers des particuliers ont quant à eux augmenté de 0,8 milliard d'euros. Cette hausse s'explique par l'augmentation de 1,5 milliard de l'encours des crédits hypothécaires. Les sociétés ont dégagé un solde financier positif de 3,6 milliards d'euros. L'impact négatif exercé par les autres flux a néanmoins pesé sur le patrimoine financier net de l'ensemble des sociétés, leurs passifs étant davantage affectés que leurs actifs par la hausse de la valorisation des actions. Les engagements nets des sociétés sont ainsi passés de 414,6 milliards au début du trimestre à 441,7 milliards fin septembre 2012. Conformément au profil saisonnier qui caractérise le solde des comptes des administrations publiques, ces dernières ont enregistré un déficit financier de 6,2 milliards, selon la BNB. Leurs engagements financiers nets s'élevaient à 308 milliards d'euros au 30 septembre 2012.