L'épargne des Belges se replie, l'épargne-pension ne se porte guère mieux... Et même si les banques ont décidé d'augmenter leurs taux d'intérêt en 2023, ces derniers restent relativement bas. Bref, un livret d'épargne ne rapporte pas grand-chose... Une situation qui ne décourage pourtant pas les Belges, qui comparent encore et toujours les offres sur le marché dans l'espoir de trouver l'institution qui leur proposera le meilleur rendement. Certains vont même jusqu'à transférer leur argent d'une banque à une autre. Mais est-ce vraiment un choix intéressant? Nicolas Claeys, analyste financier chez Test-Achats Invest répond à nos questions.
...

L'épargne des Belges se replie, l'épargne-pension ne se porte guère mieux... Et même si les banques ont décidé d'augmenter leurs taux d'intérêt en 2023, ces derniers restent relativement bas. Bref, un livret d'épargne ne rapporte pas grand-chose... Une situation qui ne décourage pourtant pas les Belges, qui comparent encore et toujours les offres sur le marché dans l'espoir de trouver l'institution qui leur proposera le meilleur rendement. Certains vont même jusqu'à transférer leur argent d'une banque à une autre. Mais est-ce vraiment un choix intéressant? Nicolas Claeys, analyste financier chez Test-Achats Invest répond à nos questions.Quelle banque offre aujourd'hui le plus haut taux d'épargne? Et sous quelles conditions? "Quand on regarde les simulations, c'est Santander qui offre le taux le plus avantageux. C'est une banque d'origine espagnole également active en Belgique. Ses deux principaux comptes, c'est le compte Vision, qui offre actuellement un taux de base de 0,75% et une prime de fidélité de 0,25%. En tout, ce compte d'épargne offre 1% de rendement. L'autre compte, c'est le compte Vision Plus qui offre un taux de base de 0,50% mais une prime de fidélité de 0,90%. En tout, ce compte d'épargne offre 1,40% de rendement."Mais pour bénéficier de ce rendement avantageux, il faut s'engager à laisser son argent sur le compte pendant au moins un an sans y toucher. "Car cette prime de fidélité, on ne la reçoit qu'après un an. Imaginons que vous versiez 1000 euros sur votre compte d'épargne, mais que vous retiriez un mois plus tard 500 euros. Sur les 500 euros que vous venez de retirer, vous touchez uniquement le taux de base. Par contre, les 500 euros qui sont restés sur le compte d'épargne, si vous n'y touchez pas pendant un an, vous aurez à la fois le taux de base et la prime de fidélité."Les petites banques semblent offrir des taux plus intéressants que les grandes banques, pourquoi?"Les grandes banques ont énormément d'argent sur leurs dépôts: les quatre grandes banques - à savoir KBC, ING, Belfius et PNB Paribas Fortis - gèrent plus ou moins 2/3 de l'épargne en Belgique, donc environ 200 milliards d'euros. Pour elles, toute augmentation des taux leur coûte assez cher."Elles ont donc limité cette hausse des taux. Mais pour compenser, les grandes banques ont alors décidé de créer de nouveaux comptes d'épargne bien plus avantageux pour leurs clients. "L'avantage de créer un nouveau compte d'épargne est de pouvoir mettre en avant un taux élevé, sans perdre trop d'argent puisque le compte vient d'être créé. Il n'y a donc pas encore beaucoup d'argent dessus."Un exemple: chez BNP Paribas Fortis, le compte d'épargne classique - que la plupart des gens ont -, propose un taux de base de 0,15% et une prime de fidélité 0,10%. En février, la banque va créer un nouveau compte, le compte Plus, qui lui va offrir 0,50% de taux de base, et 0,75% de prime de fidélité. Une nouveauté qui leur permet de s'afficher dans les classements avec une bonne position. "Mais pour eux, cela ne leur coûte in fine pas très cher car seuls les nouveaux clients qui mettront de l'argent dessus bénéficieront de ce taux. Et comme les clients ne bougent pas et changent rarement de banque ou même de compte, très peu d'argent va être transféré du compte classique vers ce nouveau compte."Les Belges ont-ils tout intérêt à changer leurs habitudes et transférer leur épargne sur ces nouveaux comptes?"Dans la mesure où chez Fortis, on obtient d'un côté un 0,15% et un 0,10% (donc un rendement total de 0,25%) et de l'autre, on obtient un 0,50% et un 0,75% (1,25% au total). Oui, ca vaut la peine de le faire, mais est-ce que les gens vont le faire... C'est ça la grande question. En sachant également que sur le compte Plus, il y a une limite de 100.000 euros."Autre constat: les banques ont tendance a beaucoup augmenter la prime de fidélité, justement parce que cela ne leur coûte pas trop d'argent tout de suite. "Une fois qu'elle est fixée, cette prime est valable pendant un an. Imaginons une banque qui proposait une prime de fidélité de 0,10% jusqu'au 1 janvier 2023, et à partir de cette date, elle offre une prime de 0,50%. Le 0,50% ne vaudra que pour les versements faits à partir du 1er janvier. Donc tous les versements qui ont été fait avant ne bénéficieront que de l'ancienne prime de 0,10% pendant encore un an. Ce n'est qu'à partir du 15 décembre 2023 que la prime de fidélité sera plus élevée. Ce sont donc tous des artifices pour dire "on augmente nos taux" mais en réalité, ce ne sera effectif que bien plus tard."Et transférer son épargne vers une autre banque ?"Il faut faire le calcul. Imaginons, une personne possède 5000 euros sur un compte d'épargne classique chez Fortis (donc 0,25% de rendement total). Au bout d'un an, il touchera environ 12,50 euros d'intérêts. S'il va chez Santander, après un an, il aura 70 euros d'intérêts. Sur 5000 euros, ca fait une différence d'un peu moins de 60 euros. Il est clair qu'une personne qui n'a que 100 euros sur son compte d'épargne ne va pas s'amuser à changer de banque pour gagner quelques centimes de plus. Pour les autres, à eux de voir s'ils trouvent intéressant de changer de banque. En l'occurrence, celui qui a 50.000 euros sur son compte d'épargne, on ne parle plus de 60 euros mais peut-être plus de 100 euros de différence. Tout dépend du montant qu'il a investi.Mais mon message, c'est que ce n'est pas très compliqué de changer de banque. Les démarches, c'est quoi ? Ce n'est même pas changer de banque, c'est d'ouvrir un compte dans une deuxième banque. Cela ne prend que quelques minutes pour remplir les formulaires et faire toutes les démarches. Il suffit ensuite d'attendre quelques jours pour que le compte soit ouvert. Mais une fois que c'est fait, il vire l'argent de son compte d'épargne vers le nouveau compte d'épargne, en passant par son compte à vue éventuellement s'il ne sait pas le faire directement. Et puis, voilà, c'est fait. Et ça ne coûte rien."Outre les taux, quels autres critères prendre en compte au moment de choisir sa banque pour construire son épargne? "Quand on veut transférer son épargne vers une autre banque, la seule chose à laquelle il faut faire attention est de le faire au bon moment pour ne pas perdre sa prime de fidélité. Imaginons que vous ayez fait votre dernier versement le 1er février de l'année passée. Attendez le 1er février pour faire le transfert au risque sinon de perdre votre prime de fidélité. Si tant est qu'on soit capable de calculer le moment exact. Car généralement, on ne fait pas qu'un versement annuel sur son compte d'épargne. Vous aurez peut-être fait des versements en avril, juin, décembre... C'est très compliqué de savoir où on en est au niveau de sa prime. Si la différence de taux est vraiment élevée entre deux banques (ou deux comptes), n'attendez pas et faites le directement.Sinon, de manière générale, je conseille de toujours s'assurer de la santé financière d'une banque. Les particuliers devront souvent s'en remettre aux autorités de contrôle des différents pays d'Europe pour s'assurer que leur banque soit en bonne situation financière. Dans le pire des cas, s'il y avait une faillite, il y a un système de fonds de protection des dépôts qui intervient jusqu'à 100.000 euros. Dans ce cas-là, je conseille tout de même de faire attention quand on répartit son argent. Imaginons, vous avez touché un héritage de 150.000 euros. Par prudence, répartissez cette épargne dans plusieurs banques.Il faut également faire attention aux promesses qui ont l'air trop bonnes pour être vraies. On recoit souvent sur les réseaux sociaux des promesses de taux assez élevés, de l'ordre de 5-6 %. Là, il faut toujours se méfier. C'est toujours bien de vérifier sur le site de la FSMA si la banque est connue ou pas. Il faut savoir qu'aujourd'hui, les taux des comptes d'épargne, c'est maximum 1,5 %. Donc un acteur, soi-disant une banque, qui proposerait du 4% sans risque, ce n'est pas possible aujourd'hui. Méfiance, donc. Quand on quitte sa zone de confort, à savoir sa banque habituelle, il faut savoir où on met les pieds.Un dernier conseil pour bien choisir son compte d'épargne?"Choisir le compte qui correspond à son profil d'épargne. Il y a des comptes qui sont plus intéressants quand on fait des versements et des retraits réguliers. Là, il vaut mieux privilégier un compte qui offre un taux de base élevé. Par contre, quelqu'un qui ne compte pas toucher à son épargne pendant plusieurs années, là il peut choisir un compte qui offre une combinaison taux de base et prime de fidélité élevé. On peut regarder le rendement total."