L'objectif de la banque BNP Paribas Fortis, du groupe informatique flamand De Cronos Groep et de Howest, la Haute Ecole de Flandre orientale spécialisée dans les sciences appliquées, est de fournir du capital à des entreprises de jeux vidéo et d'étendre encore davantage la renommée de l'industrie belge en la matière. Un capital de 10 à 15 millions d'euros est prévu pour les prochaines années.

En 2020, l'industrie mondiale des jeux vidéo a réalisé un chiffre d'affaires de 174,9 milliards de dollars et, d'ici 2024, on prévoit une croissance de ce chiffre jusqu'à 218,7 milliards de dollars, situent les partenaires. Le marché mondial, en croissance, est actuellement constitué d'environ 3 milliards de gameurs.

La Belgique a, de son côté, connu une véritable explosion de start-up créatives dans le domaine des jeux vidéo, pointent les initiateurs de Fors VC. Et dernièrement, la formation Digital Arts and Entertainment de l'école supérieure courtraisienne Howest a été élue - pour la troisième fois - meilleure formation de conception et de développement de jeux vidéo au monde par The Rookies, une communauté d'artistes numériques.

Cette industrie belge des jeux vidéo n'atteint toutefois pas son plein potentiel en raison d'un "brain drain" : de nombreux bons travailleurs déménagement vers l'étranger parce que la Belgique - malgré la présence abondante de talents hautement qualifiés - reste encore à la traîne en matière d'output par rapport au reste du monde, constatent les entreprises, qui entendent renforcer l'écosystème local.

BNP Paribas Fortis, De Cronos Groep et Howest vont ainsi unir leur expertise et leurs réseaux respectifs dans ce nouveau fonds d'investissement. L'accent de ForsVC sera mis sur des entreprises de jeux vidéo belges prometteuses et talentueuses ayant besoin d'un petit coup de pouce. Cela afin qu'elles puissent développer des jeux attrayants et payer des salaires compétitifs.

Dans les prochaines années, ForsVC investira tout d'abord 10 à 15 millions d'euros dans des entreprises à fort potentiel. "Du fait qu'il peut profiter de son réseau et de l'expertise de ses partenaires, le fonds ForsVC promet d'être un levier unique pour les studios de jeux vidéo ainsi que pour ses investisseurs. Il peut en effet compter sur l'aide d'un panel d'experts avec un savoir-faire dans les différentes phases de développement des jeux et dans l'ensemble des disciplines (réalité virtuelle, jeux pour PC, consoles, etc.)", soutiennent les trois partenaires.

L'objectif de la banque BNP Paribas Fortis, du groupe informatique flamand De Cronos Groep et de Howest, la Haute Ecole de Flandre orientale spécialisée dans les sciences appliquées, est de fournir du capital à des entreprises de jeux vidéo et d'étendre encore davantage la renommée de l'industrie belge en la matière. Un capital de 10 à 15 millions d'euros est prévu pour les prochaines années.En 2020, l'industrie mondiale des jeux vidéo a réalisé un chiffre d'affaires de 174,9 milliards de dollars et, d'ici 2024, on prévoit une croissance de ce chiffre jusqu'à 218,7 milliards de dollars, situent les partenaires. Le marché mondial, en croissance, est actuellement constitué d'environ 3 milliards de gameurs. La Belgique a, de son côté, connu une véritable explosion de start-up créatives dans le domaine des jeux vidéo, pointent les initiateurs de Fors VC. Et dernièrement, la formation Digital Arts and Entertainment de l'école supérieure courtraisienne Howest a été élue - pour la troisième fois - meilleure formation de conception et de développement de jeux vidéo au monde par The Rookies, une communauté d'artistes numériques. Cette industrie belge des jeux vidéo n'atteint toutefois pas son plein potentiel en raison d'un "brain drain" : de nombreux bons travailleurs déménagement vers l'étranger parce que la Belgique - malgré la présence abondante de talents hautement qualifiés - reste encore à la traîne en matière d'output par rapport au reste du monde, constatent les entreprises, qui entendent renforcer l'écosystème local. BNP Paribas Fortis, De Cronos Groep et Howest vont ainsi unir leur expertise et leurs réseaux respectifs dans ce nouveau fonds d'investissement. L'accent de ForsVC sera mis sur des entreprises de jeux vidéo belges prometteuses et talentueuses ayant besoin d'un petit coup de pouce. Cela afin qu'elles puissent développer des jeux attrayants et payer des salaires compétitifs. Dans les prochaines années, ForsVC investira tout d'abord 10 à 15 millions d'euros dans des entreprises à fort potentiel. "Du fait qu'il peut profiter de son réseau et de l'expertise de ses partenaires, le fonds ForsVC promet d'être un levier unique pour les studios de jeux vidéo ainsi que pour ses investisseurs. Il peut en effet compter sur l'aide d'un panel d'experts avec un savoir-faire dans les différentes phases de développement des jeux et dans l'ensemble des disciplines (réalité virtuelle, jeux pour PC, consoles, etc.)", soutiennent les trois partenaires.