Quand les fins de mois sont difficiles, la tentation est grande de vendre les bijoux de famille, mais c'est généralement le signe d'une faillite prochaine. Or, c'est exactement ce qui se passe, en ce moment, en Italie... Le Wall Street Journal a révélé que la coalition populiste au pouvoir veut faire main basse sur l'or de la banque centrale d'Italie. Si l'idée des populistes se concrétise, cela sera le gouvernement (donc le peuple italien) qui sera propriétaire de ce stock d'or et qui pourra en vendre une bonne partie s'il le souhaite.

Bien entendu, la vente de cet or servirait à combler les déficits budgétaires et à éviter une hausse de la TVA. En clair, on vend les bijoux de famille pour éviter de devoir faire des efforts... C'est le problème de tous les gouvernements populistes, qu'ils soient de droite ou de gauche, ils arrivent au pouvoir avec des promesses irréalistes et au bout du compte, c'est la désillusion. Afin de malgré tout nourrir les espoirs de la population, on est obligé, comme ici en Italie, de vendre l'or de la nation, les bijoux de la famille. L'idée est effectivement tentante car, peu de gens le savent, l'Italie est le 3ème pays avec le plus gros stock d'or au monde.

Mais les populistes au pouvoir vont vite se rendre compte que vendre cet or ne sera pas aussi simple qu'ils le pensent. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'une bonne partie de ce stock d'or est à l'étranger, et notamment aux Etats-Unis. Lorsque l'Allemagne a voulu rapatrier son or, qui était dans les coffres de la banque centrale américaine, elle a dû patienter plusieurs années. De plus, ses experts n'ont pas eu accès à l'or et finalement, lorsque ces lingots ont été rapatriés en Allemagne, les Allemands se sont rendu compte que les numéros de séries sur les lingots réceptionnés ne correspondaient pas à ceux figurant sur les registres allemands.

Si demain le gouvernement italien se met à vendre de l'or pour combler ses fins de mois, il enverra un très mauvais message à l'extérieur, un message de faiblesse. Car à quoi sert cet or qui est stocké dans les coffres de la banque d'Italie ? Justement à montrer aux investisseurs étrangers que, si la monnaie papier devait perdre de sa valeur, les réserves en métal précieux, elles, sont toujours là. Avoir de l'or, c'est un gage de stabilité pour un pays !

Certains diront : "A quoi bon avoir de l'or dans les coffres d'une banque centrale, il pourrait aussi être remplacé par des obligations d'Etat. Soyons modernes, cher Monsieur Faljaoui !" Oui, cher auditeur, sauf que l'emprunt d'Etat le plus sûr au monde, c'est l'emprunt d'Etat allemand, et cet emprunt offre un taux d'intérêt négatif en ce moment... Est-ce vraiment mieux que d'avoir de l'or en banque ? Voilà la question que devraient se poser les Italiens. Le populisme, c'est bien, mais l'or dans les coffres, c'est beaucoup mieux encore !