Les créances douteuses, principalement des crédits immobiliers susceptibles de ne pas être remboursés, s'élevaient en juin à 164,361 milliards d'euros, soit 9,42% du total des créances, contre 8,96% en mai (donnée révisée, ndlr) et 8,72% en avril.

L'éclatement de la bulle immobilière en 2008 a fortement déstabilisé le secteur financier espagnol, certaines banques étant très exposées au secteur immobilier sinistré.

Face à leurs difficultés, l'Espagne a dû faire appel à un plan d'aide européen pour ses banques qui pourra s'élever jusqu'à 100 milliards d'euros. Une première tranche d'aide de 30 milliards est débloquée depuis fin juillet et une partie pourrait être injectée sous peu, selon les médias espagnols, pour soulager les banques les plus fragiles, notamment Bankia, dont la nationalisation en mai avait précipité cette demande d'aide.

Bankia a demandé une aide publique de 19 milliards d'euros, ce qui, ajouté aux 4,5 milliards d'euros déjà injectés, en fera le plus

gros sauvetage de l'histoire du secteur bancaire espagnol.

Trends.be avec Belga

Les créances douteuses, principalement des crédits immobiliers susceptibles de ne pas être remboursés, s'élevaient en juin à 164,361 milliards d'euros, soit 9,42% du total des créances, contre 8,96% en mai (donnée révisée, ndlr) et 8,72% en avril. L'éclatement de la bulle immobilière en 2008 a fortement déstabilisé le secteur financier espagnol, certaines banques étant très exposées au secteur immobilier sinistré. Face à leurs difficultés, l'Espagne a dû faire appel à un plan d'aide européen pour ses banques qui pourra s'élever jusqu'à 100 milliards d'euros. Une première tranche d'aide de 30 milliards est débloquée depuis fin juillet et une partie pourrait être injectée sous peu, selon les médias espagnols, pour soulager les banques les plus fragiles, notamment Bankia, dont la nationalisation en mai avait précipité cette demande d'aide. Bankia a demandé une aide publique de 19 milliards d'euros, ce qui, ajouté aux 4,5 milliards d'euros déjà injectés, en fera le plus gros sauvetage de l'histoire du secteur bancaire espagnol.Trends.be avec Belga