La banque gantoise reprend les activités bancaires de NewB. Cette dernière devient quant à elle distributeur exclusif des produits VDK en Wallonie et à Bruxelles. Une opération que le CEO de NewB, Thierry Smets, qualifie "de meilleur des scénarios possibles" pour la banque coopérative.
...

La banque gantoise reprend les activités bancaires de NewB. Cette dernière devient quant à elle distributeur exclusif des produits VDK en Wallonie et à Bruxelles. Une opération que le CEO de NewB, Thierry Smets, qualifie "de meilleur des scénarios possibles" pour la banque coopérative.La mission de NewB était de mettre en place une banque belge, éthique et durable. Ici, avec l'accord signé avec VDK, on arrive à ce résultat-là. L'ensemble sera national, solide financièrement et présentant une gamme de services complète tant pour les particuliers que pour les professionnels. Et cela, dans le respect des valeurs et des principaux engagements que NewB s'était fixés au départ.En pratique, nous serons le visage et l'agence des clients francophones de VDK, auprès de qui NewB distribuera tous les services bancaires de VDK. NewB devient un agent exclusif de VDK en Wallonie et à Bruxelles. Ses clients seront servis par une application mobile aux couleurs de VDK mais avec comme contacts les équipes commerciales de NewB.Le principal, c'est que ce que Newb a essayé de construire ne soit pas dispersé dans la nature. Nous préservons au maximum les acquis que nous avons commencé à construire. La banque disparaît. Mais la coopérative et certains produits NewB (comme NewB Invest) continuent d'exister.La licence bancaire est remise. Mais le démantèlement n'est plus à l'ordre du jour. La banque n'est pas liquidée. La clientèle est transférée sur le bilan de VDK. NewB va dorénavant tirer ses revenus de la vente des produits bancaires de VDK et des assurances de Monceau. Les coopérateurs doivent encore se prononcer sur le deal. Mais la perspective de voir leurs parts coopératives retrouver de la valeur est plus grande aujourd'hui que hier.Avec la perte de la licence bancaire, nous avons dû lancer une procédure Renault. Cette dernière est toujours en cours et va continuer. Les licenciements collectifs restent d'actualité mais nous allons probablement pouvoir garder plus de personnes que prévu initialement.