40.000 emplois créés en Flandre d’ici 2030 grâce au plan de relance

Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA). © belga

Le plan de relance mis sur pied par le gouvernement flamand dans la foulée de la crise sanitaire permettra de créer 40.740 emplois d’ici 2030, principalement dans le secteur des soins et de la construction, selon les chiffres du consultant Idea qui avertit néanmoins que les embouteillages pèsent sur la productivité.

En 2020, le gouvernement flamand avait libéré 4,3 milliards d’euros pour faire face aux conséquences des mesures prises pour lutter contre le covid. Sur ce montant, 825 millions étaient destinés au marché du travail. « Notre plan de résilience prévoit un certain nombre d’incitants pour guider les demandeurs d’emploi et les talents vers l’emploi », a souligné le ministre-président flamand, Jan Jambon. « Ces projets doivent améliorer certaines faiblesses structurelles du marché du travail, telles que le nombre de personnes en invalidité », a-t-il ajouté.

La Flandre a toujours une productivité par habitant élevée par rapport à la moyenne de la zone euro mais la croissance de plusieurs indicateurs de productivité a fortement diminué au cours des 20 dernières années, note encore Idea. Face à cette situation, le plan flamand se concentre sur les investissements qui améliorent directement la productivité. Les citoyens en sont les principaux bénéficiaires, notamment grâce à l’accès à la formation et à l’amélioration des infrastructures de transport.

Pour tirer parti de l’investissement privé, il faut « un cadre réglementaire clair et stable qui s’inscrit dans une vision cohérente de la numérisation, de l’énergie et de l’économie circulaire », notent encore les consultants. Ces derniers soulignent enfin l’importance d’une mobilité fluide. « Les embouteillages réduisent la productivité en raison des longs temps de trajet et entraînent une hausse des coûts de transport. »

Partner Content