Fraude : 12 mesures pour 1 milliard d'euros

08/06/11 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Trends-Tendances

Selon Carl Devlies, l'Etat belge pourrait récupérer 1 milliard d'euros en trois ans auprès des fraudeurs. Il compte proposer, en ce sens, une douzaine de mesures au formateur Elio Di Rupo.

Fraude : 12 mesures pour 1 milliard d'euros

© Belga

Carl Devlies, secrétaire d'Etat (démissionnaire) à la lutte contre la fraude, évalue à 1 milliard d'euros le montant qui pourrait être récupéré auprès des fraudeurs au cours des trois prochaines années.

S'exprimant mercredi matin dans les pages de L'Echo ainsi que sur les ondes de la VRT-radio, Carl Devlies, qui doit rencontrer dans l'après-midi le formateur Elio Di Rupo, avance une douzaine de mesures pour renforcer la lutte contre la fraude. Il suggère notamment de consolider la coordination entre les services de lutte, notamment par la désignation d'un ministre spécifiquement dévolu à cette tâche. "Il faut une responsabilité politique", soutient-il.

D'autre part, Carl Devlies entend soulager le fonctionnement de la justice, notamment en étendant le principe de "mini-instruction" (permettant certains actes sans juge d'instruction) aux perquisitions. Il plaide aussi pour un allégement du secret bancaire, l'introduction d'un régime de "donneur d'alerte", et une attention particulière à certains secteurs d'activités. Le secrétaire d'Etat défend à cet égard le principe d'une caisse enregistreuse pour l'horeca.

Il souhaite enfin soulager le travail des tribunaux par un recours accru aux transactions, et plaide pour le remplacement de la perception immédiate des amendes routières par un ordre de paiement.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires