BCE : taux inchangé, quid de la Grèce ?

09/02/12 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Trends-Tendances

La Banque centrale européenne laisse son principal taux directeur inchangé, à 1 %. Mais la vraie nouvelle viendra peut-être du discours de son président, car la BCE, qui détiendrait 45 milliards d'euros d'obligations publiques grecques, est sous pression pour renoncer à une partie de ses créances.

BCE : taux inchangé, quid de la Grèce ?

© Reuters

La Banque centrale européenne a décidé de maintenir son principal taux directeur inchangé à 1 %, a annoncé jeudi un porte-parole de l'institution monétaire. Une décision conforme aux attentes de la majorité des économistes.

Ce taux, qui détermine le prix que les banques de la zone euro payent pour emprunter auprès de la BCE, avait retrouvé son plus bas niveau historique en décembre. La BCE l'avait déjà gardé inchangé en janvier et a certainement pris en compte, jeudi, les signes encourageants qui ont commencé à poindre depuis le début de l'année pour la croissance en zone euro.

Alors que les pertes de 100 milliards d'euros consenties par les banques et fonds d'investissement créanciers d'Athènes sont jugées, notamment par le Fonds monétaire international, insuffisantes pour permettre au pays de s'en sortir, la BCE, qui détiendrait 45 milliards d'euros d'obligations publiques grecques, est sous pression pour renoncer à une partie de ses créances. Une éventualité à laquelle elle s'est refusée jusqu'ici.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires