Avec les taux bas, qui gagne et qui perd ?

23/08/17 à 16:54 - Mise à jour à 16:52
Du Trends-Tendances du 24/08/17

Plus encore que les ménages allemands ou néerlandais, les ménages belges souffrent de la faiblesse des taux, affirme la Banque centrale européenne (BCE). Mais parmi les Belges aussi, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.

Les familles belges sont les grandes perdantes de la politique de relance de la BCE. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par l'institution de Francfort elle-même visant à mesurer les effets de sa politique dans neuf pays de la zone euro. L'équation est simple : les taux bas profitent surtout aux acteurs très endettés, comme les entreprises et les autorités, les dindons de la farce étant les propriétaires d'un compte épargne bien garni.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires