Une année exceptionnelle pour l'investissement, avec le retail pour locomotive

20/01/16 à 14:24 - Mise à jour à 14:23

En 2015, les investisseurs, échaudés par les prix ou les contre-performances du bureau, se sont massivement tournés vers les produits commerciaux belges sûrs, bien loués et bien situés. Par effet domino, tous les métiers de l'immobilier ont progressivement suivi le mouvement.

Tous les courtiers le martelaient avant même la fin de l'année : si la prise en occupation reste au ralenti sur quasi tous les segments de marché en raison de la conjoncture économique internationale toujours aux soins intensifs, l'année 2015 a néanmoins été exceptionnelle pour le marché de l'investissement, avec les actifs retail pour locomotive. L'explication est simple : les marchés débordent de liquidités à réinvestir. Fin décembre, le volume des transactions atteignait les 4,4 milliards d'euros sur le sol belge, soit une progression de 30 % sur un an ! "Il s'agit de la seconde meilleure année de tous les temps après 2007, qui constituait le haut du cycle précédent avec 4,6 milliards. Autre constat stratégique, et c'est une première belge : diversification et disponibilité d'actifs obligent, le volume investi en actifs retail dépasse celui investi dans le segment des bureaux, avec plus de 2 milliard d'euros enregistrés (soit 47 % du total), alors qu'on atteignait à peine 25 % sur la période 2010-2014", résume Vincent Querton, le patron de JLL BeLux et Pays-Bas.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires