Bert Lauwers
Opinion

30/01/18 à 16:04 - Mise à jour à 16:04

"Sanofi laisse présager du meilleur pour Ablynx"

"Presque aucun chemin vers la réussite n'est semé d'autant d'embûches que celui du développement de médicaments. Il serait donc puéril d'être déjà trop sévère concernant ce rachat." C'est l'opinion de Bert Lauwers, journaliste au Trends néerlandophone.

"Sanofi laisse présager du meilleur pour Ablynx"

© Belga

Nous l'avions déjà annoncé avant le Nouvel An: 2018 serait l'année du lama, faisant référence au flot d'informations attendues du côté de Ablynx et Argenx. La technologie de ces sociétés de biotech pour le développement des médicaments se base sur des anticorps de lamas.

Les événements nous ont étonnement vite donné raison, grâce à Edwin Moses. Le Gallois n'est pas un homme des plus faciles, mais bien un roc passionné et obstiné du branding chez Ablynx, où il mène la danse depuis 2006. Grâce à lui, les investisseurs peuvent à présent se réjouir quand ils abordent la généreuse offre de rachat du richissime géant pharmaceutique français Sanofi.

Mais dans le milieu de la biotech flamande, tout le monde ne se réjouit pas de l'accord. Certains avaient espéré qu'Ablynx essaie de continuer sa route par ses propres moyens, étant donné l'aspect tellement prometteur des perspectives.

Ablynx n'a hélas pas d'actionnaire de référence qui puisse assurer l'ancrage local de la société. Et naviguer en solitaire sur le long chemin de la biotech est une entreprise audacieuse. Presque aucun chemin vers la réussite n'est semé d'autant d'embûches que celui du développement de médicaments.

Partager

Sous les larges ailes de Sanofi, Ablynx pourra également croître

Il serait donc puéril d'être déjà trop sévère concernant ce rachat, car sous les larges ailes de Sanofi, Ablynx pourra également croître et continuer à faire partie du cluster des entreprises spécialisées en biotech tant adulé en Flandre. Sanofi laisse présager du meilleur pour Ablynx. La société a une solide réputation et elle n'hésite pas à fortement investir dans son usine de Geel. Sanofi l'a acquise en 2011 via le rachat de Genzyme.

Ablynx est également loin d'être la première société de biotech ou pharma à tomber dans des mains étrangères. Janssen Pharmaceutica est déjà américaine depuis les années soixante. Le fait que, dans les cas les plus récents, le nom a souvent cessé d'exister suite à un rachat, est surtout dommageable pour les âmes nostalgiques parmi nous. Bien plus important est le fait que, dans la plupart des cas, les emplois et la technologie ont été préservés et se trouvent encore chez nous.

Nos partenaires