Le personnel de Recticel à Wetteren en grève

15/11/17 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

Un mouvement de grève a débuté mercredi chez le fabricant de mousses synthétiques Recticel à Wetteren (Flandre orientale). La production est presque complètement à l'arrêt, a indiqué la télévision locale TV Oost. L'information a été confirmée par le directeur de l'usine qui emploie 500 personnes environ.

Le personnel de Recticel à Wetteren en grève

/ © Belga

Une majorité des employés et des ouvriers ont rejeté en matinée une proposition de convention collective de travail. Quasi tous les ouvriers prendraient part au mouvement à l'exception de l'un ou l'autre profil lié aux fonctions de sécurité. Plus de la moitié des employés continuerait à travailler.

"Nous déplorons la situation", a réagi la direction. Elle rappelle que l'accord interprofessionnel national prévoit une augmentation salariale de 1,1%. "Il y a un cadre légal strict. Le personnel a fait preuve de flexibilité et d'engagement, avec de beaux résultats à la clé. Nous avons voulu refléter cela dans notre proposition en accordant une prime d'appréciation, mais cela semble insuffisant."

L'action est soutenue par le front commun syndical. "Les travailleurs ont fourni un gros effort ces douze derniers mois. On peut le voir dans les chiffres avec une productivité en hausse de 6%", a expliqué une représentante ABVV/FGTB, Angeline van den Rijse. Le site de Wetteren a dû notamment supporter les conséquences d'une erreur de livraison et de l'incendie qui a ravagé un hall de production en Tchéquie. "Les travailleurs ont fait énormément d'heures supplémentaires et demandent maintenant une geste en retour: du respect, une hausse de salaire correcte et une petite réduction du temps de travail. L'augmentation salariale présentée est insuffisante", selon elle.

Aucune concertation entre les parties n'est encore prévue, mais la direction pense qu'une rencontre ne devrait pas tarder, une place ayant toujours été accordée au dialogue social.

Nos partenaires