Le patronat flamand conteste le besoin de refinancer Bruxelles de 500 millions

03/11/10 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Trends-Tendances

Le patronat flamand réuni sous la coupole du Voka a contesté la nécessité de refinancer la Région bruxelloise à hauteur de 500 millions d'euros comme le réclame le gouvernement bruxellois.

Le patronat flamand conteste le besoin de refinancer Bruxelles de 500 millions

© Belga

Selon le VOKA, le gouvernement bruxellois demande ce refinancement d'un demi-milliard d'euros notamment pour la mobilité, le caractère bilingue de la capitale et la lutte contre la pauvreté.

Le gouvernement bruxellois se fonderait sur un manque à gagner du fait de l'immunité fiscale des fonctionnaires européens et des bâtiments publics. Ce montant s'élèverait à quelque 500 millions d'euros, et encore 650 millions de plus si les revenus de l'IPP des navetteurs étaient pris en compte.

"Des montant impressionnants, mais le calcul ne fonctionne pas", affirme Jan Van Doren, du centre d'études du Voka.

Il pointe notamment du doigt la faible attention accordée selon lui aux revenus issus des dotations fédérales pour Beliris (125 millions), pour les commissions communautaires (117 millions) ainsi que pour les communes (123 millions).

La Région bruxelloise recevrait aussi selon lui, relativement, davantage de moyens des taxes régionales telles que celles sur les droits de succession, les droits d'enregistrement ainsi que le précompte immobilier, du fait que ces contributions sont liées à l'immobilier, qui a plus de valeur à Bruxelles.

Le Voka reconnaît que l'explosion démographique attendue engendrera des coûts. "Mais qui payera ? C'est une mission dédiée aux Communautés, en charge de l'enseignement et de l'accueil de la petite enfance, mais aussi au fédéral, via les allocations familiales", fait-il valoir.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires