HP va se scinder en deux

06/10/14 à 13:45 - Mise à jour à 19:38

Source: Belga

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard a annoncé lundi son projet de scission en deux entreprises afin de séparer l'activité de matériel informatique (PC et imprimantes) de celle dédiée aux services aux entreprises, pour tenter de s'adapter à un marché en constante évolution.

HP va se scinder en deux

© Belga

Le projet devrait aboutir d'ici la fin de l'exercice 2015, selon un communiqué du groupe, confirmant des informations de dimanche du Wall Street Journal. Les deux futures compagnies issues du géant américain confronté depuis 2012 à la crise du PC seront cotées, précise le groupe.

La branche dédiée aux services sera baptisée Hewlett-Packard Enterprise et sera dirigée par Meg Whitman, actuelle PDG du groupe. L'autre, baptisée HP Inc., conservera le logo actuel du groupe et sera dirigée d'un point de vue opérationnel par Dion Weisler, l'un des responsables de cette activité au sein du groupe.

Mme Whitman sera elle présidente du conseil de HP Inc. Le groupe affirme qu'il va tenter de faire en sorte que l'opération soit neutre pour les actionnaires vis-à-vis des impôts réclamés par l'Etat fédéral américain. "Actuellement, l'opération est prévue pour être bouclée d'ici la fin de l'exercice fiscal 2015" et est soumise à certaines conditions, dont la confirmation de son caractère fiscalement indolore.

Le groupe en a profité pour réitérer sa fourchette de prévision de bénéfice ajusté par action à 3,70-3,74 dollars pour 2014, et pour dévoiler une fourchette 2015 allant de 3,83 à 4,03 dollars.

Pas encore de précisions pour le personnel belge

On ne connaît pas encore les conséquences éventuelles pour l'antenne belge qui compte environ 1.600 personnes à Diegem et Malines.

Cette opération d'économies de coûts avait été annoncée voici deux ans et n'a toujours pas été clôturée, a remarqué le délégué LBC, Koen Dries.

On ne sait pas encore quelles seront les conséquences de ce nouveau plan pour l'Europe et la Belgique. Une concertation a été organisée lundi et le syndicat socialiste a demandé la tenue d'un conseil d'entreprise extraordinaire. "Mais il faudra vraisemblablement attendre un moment pour avoir des précisions. Cela a d'ailleurs été le cas par le passé", précise Geert Haverbeke, du SETCa.

Koen Dries redoute que la plupart des licenciements auront lieu en Europe comme cela a été le cas par le passé. "HP poursuit une réduction constante de l'emploi. Un certain nombre de pays comme la Belgique, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne et l'Italie ont été proportionnellement plus touchés ces dernières années", souligne-t-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires