Bienvenue à tous les Depardieu petits et grands !

20/12/12 à 08:59 - Mise à jour à 08:59

Source: Trends-Tendances

Paradis fiscal pour les grosses fortunes, immobilier moins cher, qualité de vie : le plat pays est à la mode outre-Quiévrain. A l'image de l'acteur Gérard Depardieu, ils sont de plus en plus nombreux à venir s'installer chez nous pour échapper à la rage taxatoire de la gauche. Ils, ce sont bien sûr les Français fortunés qui se sentent de plus en plus mal considérés chez eux.

Bienvenue à tous les Depardieu petits et grands !

Dossier complet dans le magazine Trends-Tendances de cette semaine.

Gérard Depardieu, bientôt résident fiscal belge ? Quelle aubaine pour l'économie wallonne et les caisses du Royaume ! Animés par le même sentiment de ras-le-bol que la star hexagonale, d'autres riches Français devraient le rejoindre d'ici peu. Après l'impôt sur la fortune qui avait déjà fait fuir plus d'un contribuable tricolore, la taxation à 75 % des revenus supérieurs à un million d'euros a, en effet, fini de convaincre les plus récalcitrants que l'heure de l'exil avait sonné. Tous les spécialistes du patrimoine vous le diront : en l'espace de quelques mois, ce sont des centaines de Français fortunés qui sont venus se renseigner sur notre plat pays. Et des dizaines qui sont déjà venus s'y établir entre-temps. Inutile de le préciser : banquiers, avocats et agents immobiliers se frottent les mains. Le business de l'exil fiscal tourne à plein régime.
Paradis... tout court

On le sait, les atouts de notre petit pays sont nombreux. Outre l'absence d'impôt sur la fortune, il présente de nombreuses possibilités d'optimisation sur le plan fiscal, notamment sur le plan successoral. A cela s'ajoute un immobilier de qualité et moins cher. Sans oublier une médecine de qualité, la langue française, une certaine douceur de vivre.

Qui sont ces exilés fiscaux présents en Belgique ? Paradis pour les grosses fortunes, les familles Taittinger et Mulliez ont depuis longtemps élu domicile chez nous, tout comme certains membres de la dynastie Darty. Dans l'ombre de ces grands noms du monde des affaires, il y a aussi quantité d'anonymes. Des rentiers, des retraités, bien sûr. Mais aussi de plus en plus d'entrepreneurs, qui ont plutôt la quarantaine. Des propriétaires de PME qui vendent leur entreprise ou des cadres dirigeants qui cèdent leurs parts et se retrouvent à la tête d'un patrimoine de plusieurs millions d'euros. Patrimoine dont ils veulent profiter en toute quiétude. Que ce soit du côté de Néchin où dans les beaux quartiers de la capitale. Dossier complet dans le magazine Trends-Tendances de cette semaine.

Sébastien Buron

Nos partenaires