Assemblée générale Ageas - L'administrateur de Ping An ne veut pas voir son mandat prolongé

24/04/13 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'administrateur de Ping An, actionnaire chinois de l'assureur Ageas, a demandé "pour raison personnelle" à ce que son mandat ne soit pas renouvelé. Cette nouvelle surprenante a été communiquée mercredi par le président d'Ageas Jozef De Mey. La question de la prolongation pour 3 ans du mandat était en effet mentionnée dans l'information destinée aux actionnaires.

Selon le président De Mey, Shaolin Jin a pris sa décision récemment, trop tard pour pouvoir modifier l'agenda de l'assemblée générale. Trop tard également pour désigner un successeur. Ping An siégera donc pour le moment sans administrateur au sein d'Ageas. Les Chinois sont pourtant le plus gros actionnaire d'Ageas, avec 4,8 pc du capital. On ne sait pas encore si des changements interviendront rapidement, "nous devrions dès lors convoquer une assemblée extraordinaire des actionnaires", précise Jozef De Mey. Il a promis d'entretenir des contacts réguliers avec les Chinois. "Nous nous rendons en effet régulièrement à Hongkong (où Ageas exerce ses activités d'assureur, ndlr)", conclut le président. (Belga)

Nos partenaires