Tout sur Afrique subsaharienne

La Banque européenne d'investissements (BEI) a augmenté l'année dernière, pour les porter à près de 30% de son volume de prêts, les financements qu'elle octroie à l'appui de la lutte contre les changements climatiques, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion de son bilan 2018.

Si l'extrême pauvreté a reculé, près de la moitié de la population mondiale vit encore avec moins de 5,5 dollars par jour, a indiqué mercredi la Banque mondiale. "Les progrès économiques mondiaux ont permis de réduire le nombre de personnes en situation d'extrême pauvreté, mais près de la moitié des habitants de la planète, soit 3,4 milliards d'individus, restent confrontés à de grandes difficultés pour satisfaire leurs besoins élémentaires", souligne ainsi l'institution de Washington.

D'ici à 2050, nous serons près de 10 milliards sur Terre. Comment la planète peut-elle faire face à une telle croissance démographique, alors que ses ressources semblent s'épuiser et que certains pays endurent régulièrement la famine ? Les pistes d'amélioration sont connues, mais les freins à leur mise en oeuvre sont encore nombreux.

La croissance en Afrique subsaharienne a atteint 1,6% en 2016, "son plus bas niveau depuis six ans", s'est alarmé mardi à Abidjan, le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, déplorant "un essoufflement des économies du continent.