"La croissance au dernier trimestre a atteint 3%, personne ne pensait que cela allait arriver avant longtemps", a-t-il affirmé lors d'un discours à Indianapolis pour présenter sa réforme fiscale.

"Le trimestre en cours aurait, je pense, été meilleur, mais les ouragans vont avoir un impact", a ajouté le président américain qui doit se rendre mardi à Porto Rico, territoire américain dévasté par l'ouragan Maria.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé il y a une semaine sa prévision de croissance pour l'économie américaine qui s'affiche désormais à 2,4% en rythme annuel, contre 2,2% prévus en juin.

Si cette estimation pour 2017 se confirmait, la croissance s'établirait en-deçà de l'objectif de croissance de l'administration Trump qui table sur une augmentation durable du PIB de 3% voire plus. Pour autant, elle serait supérieure à la projection du Fonds monétaire international (+2,1%).

"La croissance au dernier trimestre a atteint 3%, personne ne pensait que cela allait arriver avant longtemps", a-t-il affirmé lors d'un discours à Indianapolis pour présenter sa réforme fiscale. "Le trimestre en cours aurait, je pense, été meilleur, mais les ouragans vont avoir un impact", a ajouté le président américain qui doit se rendre mardi à Porto Rico, territoire américain dévasté par l'ouragan Maria. La Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé il y a une semaine sa prévision de croissance pour l'économie américaine qui s'affiche désormais à 2,4% en rythme annuel, contre 2,2% prévus en juin. Si cette estimation pour 2017 se confirmait, la croissance s'établirait en-deçà de l'objectif de croissance de l'administration Trump qui table sur une augmentation durable du PIB de 3% voire plus. Pour autant, elle serait supérieure à la projection du Fonds monétaire international (+2,1%).