Selon cette enquête d'opinion réalisée entre le 23 et le 27 juin, le PTB deviendrait le premier parti en Wallonie en recueillant 24,4% des intentions de vote contre un score de 5,8% aux élections de 2014. Le MR reste à la deuxième place à 20,2% mais bien en-dessous de son score électoral de 26,7%. Le PS s'écroule et passe de la première place à la troisième place en ne recueillant plus que 17,9% des intentions de vote contre un score électoral de 30,9%. Ecolo progresse nettement: les Verts récoltent 13% des intentions de vote contre un score électoral de 8,6%. Le cdH ne semble pas profiter de l'annonce de sa rupture avec les socialistes puisque les centristes occupent la 5e place avec 8,5% des intentions pour un score en 2013 de 15,2%.

A Bruxelles, le MR s'ancre à la première place avec 19,6% des intentions de vote, soit une situation stable par rapport aux élections de 2014 (20,4%), suivi de DéFI qui prend la deuxième place avec 16,8% des intentions de vote alors que son score était de 13,1% aux dernières élections. Ecolo, le PS et le PTB se suivent dans un mouchoir de poche: les Verts sont troisièmes à 11,9% des intentions (score de 8,9% en 2014), suivi du PS qui s'écroule à nouveau à 11,1% (23,5% aux élections de 2014) et du PTB à 10,6% (3,4% aux dernier scrutin). Le cdH est sixième à 7,4% (10,4% en 2014).

En l'absence de baromètre RTBF-La Libre, annoncé en septembre plutôt que ce mois-ci, le MR a commandé lui-même un sondage dont Sudpresse et L'Echo ont publié les résultats pour les élections fédérales. En se fondant sur une photo publiée sur Facebook, "La Libre" en a livré les résultats pour les régionales.