LIRE AUSSI: Au bord de la rupture... Les hôpitaux se réinventent
...

Quatre objectifs sont poursuivis: décourager la surconsommation et se concentrer davantage sur la santé ; tendre vers moins de complexité et plus de transparence ; moins de concurrence et plus de coopération ; et moins de suppléments et plus de sécurité tarifaire. Il est, entre autres, question d'un financement par pathologies, d'une meilleure distinction entre l'acte médical et l'équipement nécessaire, d'un fonctionnement par réseaux affiné et encouragé. "Les grandes lignes présentées vont tout à fait dans le sens que les intervenants du dossier de Trends-Tendances espéraient", commente Baudouin Meunier, spécialiste en management public, qui appelait déjà le ministre de la Santé à agir dans le cadre de notre dossier. "Le diable sera évidemment dans les détails. Les obstacles seront nombreux. Le ministre et, plus largement, le monde politique, devront montrer beaucoup de courage et de persévérance. Ces réformes, si elles sont bien menées, vont bénéficier à la santé de tous."