Le classement du WEF, qui liste 140 pays, jauge différents indicateurs tels que les institutions, la santé, les compétences, le système financier, les infrastructures... La Belgique se situe habituellement entre la 15e et la 20e place. Cette année, la méthodologie a été revue pour tenir compte de la transformation de l'économie mondiale avec la "quatrième révolution industrielle".

Il en résulte que, selon le WEF, l'économie mondiale n'est pas prête pour cette nouvelle révolution, la plupart des pays ne disposant que de trop peu de capacités d'innovation. Les pays les plus à même de s'adapter sont, d'après le classement, les Etats-Unis, Singapour et l'Allemagne. La Suisse, qui caracolait en tête dans la dernière édition, ne se situe plus désormais qu'à la 4e place.

Les Pays-Bas reculent de la 4e à la 6e, le Royaume-Uni reste 8e et la France, elle, remonte quelques échelons de la 22e à la 17e place. Tous les pays voisins font mieux que le Plat pays. La Belgique perd surtout des plumes en ce qui concerne les technologies de l'information et la communication (TIC) et le marché de l'emploi. Dans le détail, le pays est également tiré vers le bas par "l'impact du terrorisme", le "fardeau de la réglementation gouvernementale", la qualité des routes, l'efficacité de son chemin de fer, la complexité du système fiscal, la législation sur le travail jugée trop restrictive ou encore les charges salariales.

Le classement du WEF, qui liste 140 pays, jauge différents indicateurs tels que les institutions, la santé, les compétences, le système financier, les infrastructures... La Belgique se situe habituellement entre la 15e et la 20e place. Cette année, la méthodologie a été revue pour tenir compte de la transformation de l'économie mondiale avec la "quatrième révolution industrielle". Il en résulte que, selon le WEF, l'économie mondiale n'est pas prête pour cette nouvelle révolution, la plupart des pays ne disposant que de trop peu de capacités d'innovation. Les pays les plus à même de s'adapter sont, d'après le classement, les Etats-Unis, Singapour et l'Allemagne. La Suisse, qui caracolait en tête dans la dernière édition, ne se situe plus désormais qu'à la 4e place. Les Pays-Bas reculent de la 4e à la 6e, le Royaume-Uni reste 8e et la France, elle, remonte quelques échelons de la 22e à la 17e place. Tous les pays voisins font mieux que le Plat pays. La Belgique perd surtout des plumes en ce qui concerne les technologies de l'information et la communication (TIC) et le marché de l'emploi. Dans le détail, le pays est également tiré vers le bas par "l'impact du terrorisme", le "fardeau de la réglementation gouvernementale", la qualité des routes, l'efficacité de son chemin de fer, la complexité du système fiscal, la législation sur le travail jugée trop restrictive ou encore les charges salariales.