Le déficit cumulé de la balance commerciale sur les onze premiers mois de l'année s'établit à 2,3 milliards d'euros.

Durant le premier semestre, des déficits mensuels ont été enregistrés, principalement en raison de la hausse du prix du pétrole. La situation s'est ensuite améliorée, mais le déficit a atteint 1,9 milliard en décembre, soit le plus important depuis mi-2016.

L'Institut des comptes nationaux souligne néanmoins qu'il convient pour l'heure de rester prudent avec l'interprétation des premiers résultats annuels.

Le déficit cumulé de la balance commerciale sur les onze premiers mois de l'année s'établit à 2,3 milliards d'euros. Durant le premier semestre, des déficits mensuels ont été enregistrés, principalement en raison de la hausse du prix du pétrole. La situation s'est ensuite améliorée, mais le déficit a atteint 1,9 milliard en décembre, soit le plus important depuis mi-2016. L'Institut des comptes nationaux souligne néanmoins qu'il convient pour l'heure de rester prudent avec l'interprétation des premiers résultats annuels.