Les deux institutions se prononcent également pour sanctionner "ceux qui sont impliqués" dans cette reconnaissance "illégale et inacceptable", et pour cibler le commerce entre les deux entités séparatistes et l'UE. Ces propositions de sanctions seront soumises aux ministres européens des Affaires étrangères réunis mardi à Paris.

Les deux institutions se prononcent également pour sanctionner "ceux qui sont impliqués" dans cette reconnaissance "illégale et inacceptable", et pour cibler le commerce entre les deux entités séparatistes et l'UE. Ces propositions de sanctions seront soumises aux ministres européens des Affaires étrangères réunis mardi à Paris.